Deep Purple : Ian Paice se souvient du California Jam en 1974

Ritchie Blackmore
Ritchie Blackmore - © Fin Costello - Redferns

Le batteur de Deep Purple est revenu sur un concert très "rock & roll" en 1974 au California Jam.

Le célèbre festival accueillait cette année-là Black Sabbath, Emerson, Lake & Palmer, les Eagles, Earth, Wind & Fire et beaucoup d’autres grands noms.

Ian Paice explique : "C’était une journée de cinglés. Je ne me souviens pas vraiment du concert."

Ritchie Blackmore, le guitariste, ne voulait pas monter sur scène car le concert avait -étonnamment- de l’avance. Le batteur a tenté de venir à son secours : "Je me souviens juste d’avoir essayé de garder Ritchie Blackmore hors de prison. Le shérif voulait l’arrêter car Ritchie ne voulait pas monter sur scène."

Le groupe était la tête d’affiche du festival et avait prévu de jouer au coucher du soleil, "pour profiter d’un jeu de lumière". De plus, Ian Paice précise : "Vous ne voulez jamais jouer en dernier en festival car les gens ne sont plus bons à rien. Ils sont soit endormis ou saouls."

Mais la police craignait apparemment que le public ne s’impatiente, et a exigé que le groupe monte sur scène. Ils ont alors répondu : "Hors de question, on ne monte pas", ce à quoi les policiers ont rétorqué : "Alors, nous allons être obligés de vous arrêter."

Ritchie Blackmore serait alors parti se cacher, et, le temps avançant, il était l’heure de jouer mais plus personne ne parvenait à le trouver. A la fin du concert, Ian Paice se souvient : "Les roadies essayaient de trouver un moyen de sortir Ritchie de scène et du comté – après le concert – afin que le shérif ne puisse pas le retrouver. C’est tout ce dont je me souviens de ce concert…"

Et ce n’est pas tout, pendant ce fameux live, le groupe a fait exploser ses amplis. Ian Paice s’explique : "Ritchie voulait faire un peu de pyrotechnie avant l’heure, mais personne ne savait comment jauger la dose d’essence qu’il fallait mettre là-dedans ! Donc les roadies ont enlevé l’arrière du haut-parleur Marshall et en ont versé [énormément.]"

"Au final, ils ont créé une bombe !" Ritchie Blackmore a été projeté en avant et Ian Paice, qui était à 6 ou 7 mètres de là a vu ses lunettes se briser : "On pouvait voir mon manager qui éclatait de rire, sur le côté. Tout était complètement hors contrôle ! Nous ne savions pas ce qu’on faisait. Je suis surpris que toute la scène n’ait pas pris feu !"

Un événement dont le public se souviendra longtemps. A un autre moment, Ritchie Blackmore s’en est pris aux caméras, que le groupe a, bien sûr, remboursées par la suite. Ce passage a tellement marqué les esprits que la chaîne de télévision qui enregistrait sur place ce jour-là a dû le rediffuser à 3 reprises en prime time : "Ils ne prévoyaient de ne le montrer qu’une seule fois…. Ils se sont fait une fortune grâce à cela !"

Retrouvez d’autres anecdotes sur l’histoire de Deep Purple, mais aussi à propos du nouvel album "Woosh !" qui vient de sortir ce vendredi, dans l’interview accordée à Cyril Wilfart ci-dessous :

(le passage sur le California Jam est à écouter dans la deuxième partie)

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK