Dave Grohl rend hommage à son père

Dave Grohl
Dave Grohl - © Ethan Miller - Getty Images

Le leader des Foo Fighters a partagé un bel hommage à son défunt père dans l’une de ses "Dave’s True Stories", à lire dans son intégralité ci-dessous.

Il a lancé ce compte Instagram en mars dernier pour "passer le temps" pendant le confinement : "Bonjour, je m’appelle Dave," commence-t-il dans son premier post. "Parfois, je joue de la batterie. Parfois, je joue de la guitare. Parfois, je raconte des histoires. Je cherche du travail pour le moment, donc je me suis dit que je pourrais passer le temps à raconter de courtes histoires qui feront sourire les gens."

Pour célébrer la fête des pères, il a évoqué le sien, James Harper Grohl, qu’il décrit comme "un homme compliqué avec de nombreuses facettes, parfois même contradictoires."

Il explique que son père était "un acteur, auteur, journaliste reconnu, amoureux d'art et de nourriture, et un musicien classique talentueux."

"Tel un homme de la Renaissance, parfois si conservateur qu'on le confondait parfois en public avec le commentateur George Will. [journaliste, éditorialiste et écrivain américain, surtout connu pour ses éditoriaux politiques conservateurs]"

Il ajoute : "Malgré toutes ces différences, s'il y a bien un gène pour lequel je lui suis reconnaissant, c'est celui qui m'a donné cette passion pour la musique, une passion qui, il y a bien longtemps, m'a inspiré pour donner à mon père un aperçu de mes prouesses littéraires avec une lettre de fugue que j'ai laissé sur sa table en 1985."

Il explique qu'il s'est découvert un amour pour l'écriture grâce à son père qui était son "premier et meilleur lecteur." Il a d'ailleurs pensé "s'essayer à écrire un livre un jour" grâce à lui.

Il pense aussi que c’est de son père qu’il tient son oreille musicale, mais il précise : "Je ne voulais rien avoir affaire avec la musique classique. Je voulais du bruit, du chaos. Je voulais la sueur et la crasse d’une salle bondée un samedi soir…"

Il ajoute : "Je voulais crier d’une voix rauque, casser ma batterie et célébrer ce mépris des techniques 'propres'. Je voulais un maximum de rock and roll."

Il se souvient ensuite que son père lui avait interdit d’être dans un groupe, ce qu’il "aimait le plus" dans la vie, en raison de ses mauvais résultats à l’école.

Dave Grohl nous a déjà fait profiter de sa plume dans d’autres "Dave’s True Stories", comme celle où il explique que David Bowie, peu avant sa mort, lui aurait dit d’aller "se faire voir", ou bien son invitation au club de strip-tease de Pantera à la Nouvelle-Orléans ou encore une répétition où il a jammé avec Prince.

Plus récemment, Paul McCartney, Dave Grohl, et plusieurs autres musiciens célèbres se sont joints au Preservation Hall Jazz Band de la Nouvelle-Orléans pour lever des fonds pour leur fondation en reprenant, notamment, "When the Saints Go Marching In."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK