Dave Grohl et les feux d'artifice

Dave Grohl et les feux d'artifices
Dave Grohl et les feux d'artifices - © Tasos Katopodis

Le leader des Foo Fighters explique être fan de feux d’artifice dans sa première "Dave’s True Stories".

Nous vous en parlions récemment, le leader des Foo Fighters a lancé un nouveau profil Instagram où il raconte des anecdotes de sa vie, pour passer le temps pendant l’épidémie.

Cette histoire en 10 images se déroule apparemment aux alentours du 4 juillet 1998, jour de l’Indépendance aux USA, alors que l’artiste était revenu vivre chez lui en Virginie après les deux premiers albums des Foo Fighters. Il explique que sa mère détestait les feux d’artifice et que lui, au contraire, les adorait.

Mais autour de cette anecdote, on apprend surtout l’histoire de son studio 606 chez lui à Alexandria en Virginie, là où il enregistrera l’album de 1999 "There Is Nothing Left to Lose" et le hit "Learn to Fly".

Il se souvient d’un voyage en voiture avec son ami Jimmy Swanson vers Nashville. Il partait acheter une console pour son nouveau studio dans sa cave. Le long de la route, les deux amis sont tombés sur un magasin de feux d’artifice, et là, il s’est directement imaginé en acheter assez pour faire un maximum de bruit. On connaît l’humour de l’artiste, et la manière qu’il a de raconter ces histoires est vraiment unique :

Pour lancer ce compte Instagram, il a écrit : "Bonjour, je m’appelle Dave. Parfois, je joue de la batterie. Parfois, je joue de la guitare. Parfois, je raconte des histoires. Je cherche du travail pour le moment, donc je me suis dit que je pourrais passer le temps à raconter de courtes histoires qui feront sourire les gens."

Dave Grohl a, en effet, plus de temps libre depuis qu’il a annoncé le report du "Van Tour", pour célébrer le 25e anniversaire des Foo Fighters. Pour le moment, seules les dates d’avril ont été replanifiées en décembre.

Il s’est dit aussi impatient de présenter le prochain album aux amateurs : " Il est très différent de tout ce que nous avons fait jusqu’à présent. Nous venons de terminer ce tout nouveau disque, et j’en suis super fier. J’ai hâte que les fans le découvrent, et de pouvoir monter sur scène pour le jouer. Il y a des refrains sur cet album qui seront chantés par 50.000 personnes. Nous partagerons tous ce moment ensemble. Et c’est ça que nous voulions faire." Il n’y a plus qu’à attendre sa sortie !

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK