Dave Davis : la machine à riffs des Kinks, épisode 2

''You Really Got Me'', lorsque cette chanson est sortie en 1964, elle ne laissa personne indifférent et selon les dires de Dave Davies, lui-même, « Certains ont détesté, d’autres ont trouvé ça génial, peu importe, il s’agissait d’un son nouveau. Il n’y avait de heavy metal ni de hard rock à l’époque ! »

Un son révolutionnaire donc pour le milieu des années 60 et qui n’a cessé de se développer jusqu’à nos jours. Mais bien au-delà de la guitare Harmony Meteor et du petit ampli Elpico avec son haut-parleur scarifié, Dave Davis a utilisé, et utilise toujours, de nombreux modèles de six-cordes. Ainsi, durant les sixties, on a pu le voir régulièrement avec une Guild noire à table bombée et munie de deux humbuckers Guild. À cette époque, les Kinks avaient pour habitude de ne voyager qu’avec une guitare mais lors de la tournée américaine qui s’était déroulée la fin 1964 et le début 1965, une compagnie aérienne égara cette fameuse Guild noire.

Dave Davies devant faire face à ce souci de taille écuma alors plusieurs magasins d’instruments à Los Angeles, sans toutes fois y trouver son compte car rien ne l’accrocha réellement. « Je vis alors un vieil étui poussiéreux derrière le comptoir de l’un d’entre eux » – confia l’intéressé au magazine Premier Guitaren 1999 – « J’ai donc demandé ce qu’il y avait à l’intérieur et le vendeur me répondit qu’il s’agissait d’une vielle gratte un peu bizarre… » Quelques instants plus tard, Dave Davies sorti de la boutique soulagé de 60 $ avec sous le bras, la guitare la plus originale imaginée par les ateliers Gibson en 1958 à savoir, une Gibson Flying V.

La forme révolutionnaire de ce modèle lorsqu’il fut mis sur le marché en 58 n’eut pas le succès escompté, car peut-être en avance sur son temps. Néanmoins, durant les mois qui suivirent son achat, Dave Davies étrenna son nouvel achat et notamment dans le cadre d’une émission de télévision britannique qui s’appelait ''Shinding''. Inutile de préciser la très forte impression laissée par Dave Davies en apparaissant avec cette guitare à la forme totalement inédite.

Utilisée donc à partir du milieu des années soixante et cinq années durant, le cadet des frères Davies finit par ranger sa Flying V et l’entreposa en sécurité, loin des tournées, ne la sortant plus que pour quelques rares occasions. Du reste, en 2013 et toujours dans les colonnes du magazine ''Premier Guitar'', Dave Davies confia que malgré le côté œuvre d’art visuelle de la Flying V ce n’est pas l’instrument le plus facile jouer, entre autres pour la position du bras droit que l’on peut passer soit par le dessus du corps, soit dans l’entaille du 'V'.

Par la suite, et jusqu’à nos jours, notre guitariste a joué sur une multitude de guitares, principalement sur des Gibson Les Paul et des Fender Télécaster voire, quelques Strats.

Largement sous estimée et peu appréciée avant qu’elle ne soit arborée par Dave Davies, la Flying V, avec son design radical, gagna ses lettres de noblesse et laissa profondément son empreinte au cœur des Swinging Sixties.

 

Je vous propose de refermer ce chapitre dédié à Dave Davies, et à sa Gibson Flying V de 1958, avec le single ''Who’ll Be The Next In Line'' qui sortait en mars 1965, et la vidéo d’un des passages des Kinks à l’émission ''Shindig'' avec Dave qui était bien entendu équipé de cette fameuse Gibson Flying V.

 

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK