Cover 80's : Paul McCartney ''Press To Play''

Fin de l’été 1986, alors que le mariage entre rap et rock explose avec le " Walk this way " du tandem Aerosmith/Run Dmc, que les adolescentes perdent la tête sur les hits du " True Blue "de Madonna ou les chansons du troisième et ultime album de Wham, deux stars des 60’s attirent particulièrement la curiosité des disquaires.

La même semaine, Paul Simon publie " Graceland ", chef-d’œuvre qui permet au monde entier de découvrir la richesse de la musique sud-africaine jusqu’à la muselée par le régime de l’Apartheid et Paul McCartney sort " Press to play ", premier 33T sur lequel l’ex-Beatles prend le risque d’utiliser de nombreuses machines, histoire de donner une touche de modernité à son répertoire. Si " Graceland " est un succès populaire en revanche " Press to play " reçoit un accueil très mitigé malgré la présence d’une armada de virtuoses ; parmi ceux-ci Phil collins, Pete Townshend ou encore le guitariste complice de Bowie Carlos Alomar. En fait, de ce sixième album solo de McCartney c’est surtout sa pochette qui a marqué l’histoire de la pop music. Sur celle-ci en parfait contraste avec les ambiances sonores du disque, une photo portrait " vintage " en noir et blanc du couple McCartney. L’éclairage, le grain, la pose des deux vedettes, Linda regardant amoureusement son cher et tendre, font spontanément penser aux clichés glamour d’avant-Guerre. Et pour cause, le créateur de cette pochette n’est autre que George Hurrell, photographe de la MGM qui durant les années 30/40 immortalisa sur pellicule les plus grandes stars d’Hollywood ; de Clark Gable à Jean Harlow, de Greta Garbo à Joan Crawford. En faisant un arrêt sur image de cette couverture de " Press to play ", le cinéphile peut remarquer que la manière dont se tient et se regarde le couple McCartney est un clin d’œil au couple le plus glamour du 7ème art : Humphrey Bogart-Lauren Bacall.

" Press to play " un album audacieux dans la discographie de Paul McCartney dont la pochette réalisé avec du matériel d’époque, un boîtier d’avant-guerre, semble signifier que l’emprise du temps sur nos vies et sur nos relations avec nos proches comme dans l’une des chansons gravée sur ce 33T " once upon along ago ".

Le rendez-vous 80’s de Classic 21 chaque samedi dès 17h et à 18h45, Dominique Ragheb revient sur l’histoire de pochettes devenues cultes dans ''Cover 80’s''.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK