Coup de Coeur : Jonathan Wilson

Mon choix s’est porté sur "Rare birds " le 3ème album de Jonathan Wilson. Producteur et guitariste au jeu très personnel et très imprégné d’un héritage folk-rock seventies.

Ce n’est pas un hasard si on le retrouve sur le dernier Roger Waters "Is This Life We Really Want". Le californien, pour ses nouvelles chansons, a décidé de s’éloigner un peu de cette sonorité parfois proche de CSNY et de Pink-floyd d’avant ''Dark Side Of The Moon'' pour amener sa musique dans une dimension souvent plus pop. Ainsi il n’a pas hésiter à utiliser discrètement des synthés et des boîtes à rythmes, histoire de surfer, sans perdre sa griffe, tant sur la vague synthé anglaise des années 80 que sur les références psyché du summer of love. Pour la petite anecdote sur ce ''Rare Birds'' on retrouve quelques invités dont Father John Misty et en tant que choriste Lana Del Rey. De ce nouvel album de Jonathan Wilson, qu’il viendra défendre sur la scène de l’AB ce 25 mars, vient d’être extrait un nouveau single : le morceau est plutôt up tempo, avec des arrangements classieux, il est très lumineux et c’est assez logique puisqu’il s’appelle ''There's a Light''.

Jonathan Wilson - There's a Light

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK