Coup de Coeur : Andrew Bird

Un peu de printemps avec un artiste qui nous revient avec sous son aile un projet de haut vol, revisitant le registre folk rock tout en lui donnant une dimension intemporelle. J’avais envie d’évoquer la sortie du 12e album d’Andrew Bird.

Multi-instrumentiste, siffleur époustouflant, ce chanteur américain originaire de l’Illinois a publié la semaine dernière "My Finest Work Yet''. Un disque comptant 10 chansons à caractère introspectif mais jamais déprimantes qui nous plongent dans une ambiance souvent très 60’s. Un peu comme si Beck avait rencontré les Moody Blues. Il faut dire que les arrangements et les orchestrations ont été réalisés par Paul Butler, un ingénieur son californien connu pour avoir travaillé sur l’un des albums de Michael Kiwanuka.

Ce "My Finest Work Yet'' est un petit bijou d’élégance, bien écrit avec sous la plume de singer-song writer des textes intelligents évoquant aussi bien le marasme de cette Amérique de Trump que les moments de doute dans le parcours d’une vie. Et le tout se décline sur des musiques souvent joyeuses et aériennes. Plage d’ouverture de ce nouvel album d’Andrew Bird qui sera en concert le 17 juin à Gand et le 21 juin à Amiens : ''Sisyphus'' un titre folk rock bucolique et plein de liberté !

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK