Concert-marathon des Guns au Graspop

Concert-marathon des Guns au Graspop
8 images
Concert-marathon des Guns au Graspop - © Tous droits réservés

Plus de 50.000 fans s'étaient donnés rendez-vous sur la Plaine du Graspop ce 21 juin pour accueillir Guns N' Roses.

Des fans qui ont attendu parfois des heures pour pouvoir entrer sur le site, suite au renforcement des normes de sécurité... mais rien n'arrête un fan déterminé, ni les files d'attente, ni le froid humide.

C'est donc devant une foule serrée et impatiente qu'Axl Rose, Slash, Duff McKagan, Richard Fortus , Frank Ferrer, et leurs musiciens se sont présentés, avec moins de cinq minutes de retard, une aubaine en comparaison aux concerts de l'époque des Guns.

"It's so easy" ouvre le jeu, la setlist était lancée et ne s'arrêtera plus pendant les 3h30 de ce concert-marathon, pendant lequel ils enchaîneront pas moins de 33 morceaux.

Oui, 33 morceaux, de leur répertoire, mais aussi des covers, de Soundgarden, des Who, de Jimmy Webb, de Pink Floyd, de Velvet Revolver, de Misfits, de Bob Dylan bien sûr-, ou encore de Chris Cornell.

Si le public ne peut résister à l'envie de chanter à l'unisson les grands tubes, "November Rain", "Welcome to the jungle", "Sweet child' o mine", "You could be mine",... il faut bien avouer que l'entrain n'y est qu'à moitié.

Le groupe, en tournée depuis de longs mois dans le cadre de ce "Not in this Lifetime Tour" peine à convaincre et à trouver une énergie communicative. La voix d'Axl Rose est fatiguée, et malgré les choeurs de Duff McKagan, les notes ont parfois largement manqué de justesse. De nombreuses erreurs pour le guitariste Slash aussi, un son améliorable... il y a des soirs où les choses sont en phase et d'autres, non. Nous dirons que c'était plutôt un jour "sans".

En comparaison avec le concert donné l'an dernier à Werchter, le groupe manquait de punch, occupait peu l'espace, avait l'air de jouer sans grande conviction...

Et vocalement, Axl Rose est pourtant capable de performances réellement irréprochables, comme il l'avait prouvé en assurant le rôle de chanteur d'AC DC il y a deux ans, sur la même plaine de Werchter.

Mais les étoiles étaient sans doute mal alignées ce 21 juin, et le résultat fût mitigé, voire décourageant pour bon nombre de fans qui ont quitté le site bien avant la fin des 3h30 de concert. Une durée qui pose question, elle aussi: pourquoi vouloir allonger le concert de la sorte? Le groupe aurait sans douté gagné à proposer un set plus court mais bien rythmé, plutôt que de vouloir miser sur la quantité.

Cliquez sur les images pour voir toute la galerie photo.

Setlist

  1. It's So Easy

  2. Mr. Brownstone

  3. Welcome to the Jungle

  4. Double Talkin' Jive

  5. Better

  6. Estranged

  7. Live and Let Die

    (Wings cover)

  8. Slither

    (Velvet Revolver cover)

  9. Rocket Queen

  10. Shadow of Your Love

  11. You Could Be Mine

  12. Attitude

    (Misfits cover) ("You Can't Put Your Arms more )

  13. This I Love

  14. Civil War

  15. Used to Love Her

  16. Yesterdays

  17. Coma

  18. Slash Guitar Solo

    (incl. "Olè Olè Olè" & "Johnny B. Goode")

  19. Speak Softly Love (Love Theme From The Godfather)

    (Nino Rota cover)

  20. Sweet Child O' Mine

  21. Wichita Lineman

    (Jimmy Webb cover)

  22. Don't Cry

  23. Wish You Were Here

    (Pink Floyd cover)

  24. November Rain

    ("Layla" instrumental intro more )

  25. Black Hole Sun

    (Soundgarden cover)

  26. Knockin' on Heaven's Door

    (Bob Dylan cover) ("Only Women Bleed" intro)

  27. Nightrain

  28. Patience

  29. Sorry

  30. The Seeker

    (The Who cover)

  31. Paradise City

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK