Comics Street : Béate et Serge Klarsfeld, un combat contre l'oubli

BD
2 images
BD - © Tous droits réservés

Voici la biographie dessinée de deux personnalités qui forment un couple pour le moins militant : Beate et Serge Klarsfeld, deux noms qui ont souvent fait l’actualité jusqu’au début des années 2000.

Lorsqu’ils se rencontrent, à Paris, en 1960, tout les sépare. Elle est Allemande, lui, Français, issu d’une famille juive marquée, comme tant d’autres, par la Shoah ; son propre père est mort en déportation. Beate, elle, appartient à cette génération d’Allemands qui refuse que d’anciens dignitaires nazis puissent continuer à exercer des fonctions politiques. À eux deux, Beate et Serge vont mener une drôle de guerre.

Cette guerre commence dans les années 60. Et pas en France, mais en Allemagne :

Le premier fait d’armes de Beate Klarsfeld, celui qui la fera connaître dans le monde entier, c’est la scène d’ouverture du livre. Nous sommes en 1968, un peu plus de 20 ans après la fin de la guerre. La jeune femme parvient à s’introduire dans la salle où se tient le congrès de la CDU, le parti du chancelier allemand. Avec un aplomb incroyable, elle parvient jusqu’à lui, le gifle devant toute l’assemblée et les journalistes, le traitant de nazi. Aussitôt arrêtée, elle explique son geste comme un acte militant, refusant l’impunité dont jouissent certains anciens dignitaires du IIIe Reich.

L’image fera le tour du monde et ne sera que le début d’un incroyable combat :

Les auteurs qui s’appuient sur les propres mémoires de Serge Klarsfeld publiées en 2015, reprennent la plupart des grandes étapes de ce combat. D’un côté, Beate, femme d’action, prête à mettre sa vie en danger et experte dans la manière de communiquer et de frapper les imaginations. De l’autre, Serge, théoricien et logisticien, soutien indispensable à l’action, qui finira très logiquement par reprendre des études universitaires et devenir un des avocats les plus médiatiques de France. Car les époux Klarsfeld seront de tous les grands procès des anciens dirigeants nazis pendant trente ans. Les plus connus : Klaus Barbie et Maurice Papon.

Quel est l’apport de la BD à cette biographie ?

Elle a cette capacité de ramasser en peu de mots ce qu’une longue biographie pourrait inévitablement diluer, décourageant certains de s’intéresser à ce double destin exemplaire. S’appuyant sur les lieux, les ellipses, les informations visuelles, les auteurs parviennent à dire beaucoup de choses en 200 pages. Certains découvriront la vie des époux Klarsfeld, d’autres, qui en ont entendu parler, auront peut-être une vision beaucoup plus claire du courage qu’il a fallu pour faire changer les mentalités. On l’a un peu oublié, aujourd’hui, mais après le procès de Nuremberg et les condamnations par contumace de plusieurs des responsables des déportations, l’appareil judiciaire et politique de la plupart des pays, dont l’Allemagne, s’était mis en sommeil sur cette question. Les criminels recherchés l’étaient parfois très mollement. Et tout le monde voulait tourner la page, éviter de rouvrir certains dossiers. Les Klarsfled n’ont jamais lâché le morceau, pourchassant eux-mêmes certains nazis jusqu’en Amérique du Sud. Cette biographie dessinée montre l’importance du travail de mémoire.

Beate & Serge Klarsfeld, un combat contre l’oubli, un livre de Pascal Bresson et Sylvain Dorange, paru à La Boîte à Bulles.

Des conseils de lecture pour passer du bon temps, un album à la main : Comics Street le mercredi à 13h45, l’actualité BD présentée par Thierry Bellefroid dans Lunch Around The Clock.

"Viens petite fille dans mon Comic strip" chantait Gainsbourg avec autant de fausse innocence que quand il faisait chanter "Annie aime les sucettes" à France Gall. En guise de clin d’œil, Comics Street vous invite, vous les fans de rock, à partager chaque semaine les coups de cœur choisis par Thierry Bellefroid parmi les dizaines de titres qui déboulent en librairie. Perles et pépites à lire en écoutant… Classic 21, bien sûr !

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK