Classic 21 Metal : les 10 ans de la disparition de Ronnie James Dio

Ce samedi 16 mai, cela fera déjà 10 ans que le chanteur nous quittait. Marie-Amélie Mastin et Cyril Wilfart lui rendront hommage ce vendredi soir dans Classic 21 Metal dès 22h.

Au programme, un retour en musique sur son impressionnante carrière qui s’étend sur plus de cinq décennies avec Elf, Rainbow, Black Sabbath, Dio et Heaven And Hell, mais aussi l’intervention de Pompon et quelques mots d’Anik De Prins.

En attendant, Cyril Wilfart vous propose cette semaine un Coach 21 consacré à "Rainbow in the Dark" où vous pourrez découvrir ce qui se cache derrière les paroles de ce titre emblématique, ainsi que le contexte dans lequel il a été écrit.

Son histoire

Ronnie James Dio, de son vrai nom Ronald James Padavona, est né le 10 juillet 1942 à Portsmouth dans le New Hampshire. Sa famille d’origine italienne décide rapidement de déménager à Cortland dans l’Etat de New York. C’est là-bas qu’il grandira…

Alors qu’il est encore très jeune, il se met à la trompette et a l’occasion de jouer dans plusieurs groupes de rockabilly. Un peu plus tard, alors qu’il est au lycée, il se met à la basse et joue dans une petite formation rock, " The Vegas King ".

Le temps passe, le jeune Ronnie évolue dans différentes formations puis en 1967, il forme le groupe Electric Elves avec son ami, le guitariste Nick Pantas. Electric Elves devient rapidement ELF et en 1969, la formation a l’occasion de se faire connaître en assurant la première partie de Deep Purple. C’est à ce moment-là que Ritchie Blackmore remarque le jeune chanteur qu’il engagera, quelques années plus tard, pour se lancer dans l’aventure Rainbow.

En 1974, le bassiste Roger Glover, qui ne fait plus partie de Deep Purple à cette période, recrute Ronnie James Dio pour chanter sur ce projet " The Butterfly Ball ". De cet album sera extrait le très célèbre " Love Is All " qui connaîtra un très grand succès.

En 1975 sort le premier album de Rainbow, simplement intitulé " Ritchie Blackmore’s Rainbow ". Ronnie est le chanteur du groupe. Grâce à l’importante exposition de cette formation, le monde découvre enfin ce grand chanteur. Des titres comme " Man on the Silver Mountain " et " Catch the Rainbow " s’imposent rapidement comme de grands classiques du hard rock.

En 1976, suit l’album " Rising ", considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs disques de l’histoire du heavy metal avec " Tarot Woman ", " A Light in the Black " ou encore " Stargazer " (au parfum " kashmirien ").

L’année suivante, Ronnie James Dio et Rainbow frappent à nouveau très fort avec la sortie de “Long Live Rock’n’Roll”, un album d’une puissance rare. " Kill The King " ou encore la plage titulaire nous montrent un groupe au sommet de son art. Malheureusement l’album marquera la fin de l’aventure Rainbow pour Ronnie James qui acceptera la proposition de Tony Iommi et deviendra le remplaçant d’Ozzy Osbourne au sein du groupe Black Sabbath.

Avec Dio à bord, le style et le ton de Black Sabbath s’en retrouve tout de suite changé, Ronnie James apporte une touche très personnelle et mène le groupe vers de nouveaux horizons musicaux. L’album " Heaven&Hell " (qui sort en avril 80) marque le début d’une nouvelle ère pour le metal. " Heaven Hell ", " Die Young ", " Children of the Sea " ou encore " Lonely Is The Word " s’imposent rapidement comme des classiques de Sabbath que Dio reprendra par la suite régulièrement lors de ses concerts solos.

" Mob Rules " suit en 1981 et est également une réussite artistique totale. Suivra, un an plus tard le " Live Evil ", double compilation dans laquelle Dio reprend également les titres de l’ère " Ozzy Osbourne ".

En 1982, Ronnie James Dio décide de se lancer dans l’aventure solo et embarquant avec lui dans l’aventure le batteur Vinny Appice (frère de Carmine Appice) qui est le batteur de Black Sabbath depuis quelques années (suite au départ de Bill Ward début 80).

Le groupe simplement baptisé " Dio " sort un premier album, " Holy Diver ", en mai 1983. Ce disque sera une importante source d’inspiration pour la scène metal qui suivra quelques années plus tard.

Dans la lignée d’" Holy Diver " suit, un an plus tard, le second album de Dio " The Last In Line ". Dio est maintenant une machine en marche et s’impose rapidement comme un des groupes importants de la scène metal des années 80 et se retrouve au sommet des affiches de nombreux festivals prestigieux du genre.

Dans les années 80 et 90, Dio enchaîne une série d’excellents albums qui marqueront les esprits.

En 2006, 2 ans après avoir sorti " Master of the Moon " (ce qui sera le dernier album de Dio), Ronnie James Dio rejoindra ses anciens camarades de Black Sabbath, Tony Iommi, Geezer Butler et Vinny Appice pour fonder un nouveau projet musical justement baptisé " Heaven and Hell ".

Avec ce nouveau groupe, Ronnie James Dio aura l’occasion de revisiter ses anciens classiques de Black Sabbath ainsi que d’enregistrer un nouvel album " The Devil You Know " qui recevra d’excellentes critiques à sa sortie.

En 2009, Ronnie James Dio était chez nous, en pleine forme, avec ses amis d’Heaven&Hell pour une prestation au Graspop qui restera gravée dans les mémoires. Malheureusement, en l’espace d’à peine 6 mois, le crabe emportera l’un des grands Monsieurs du metal. Il nous manquera énormément…

 

Ci-dessous quelques-uns des témoignages de certains des ses amis et " collègues " de la scène metal :

 

- Lemmy (Motorhead) : " Je suis dévasté. Bon Voyage, Ronnie. Repose en paix "

- Corey Taylor (chanteur de Slipknot et Stone Sour) : " Dio était l’un des plus durs, des plus purs chanteurs de tous les temps. Ronnie chantait comme il vivait, avec son cœur, et avec beaucoup d’honnêteté et de joie. C’était un grand monsieur qui avait toujours un sourire aux lèvres. Il me manquera énormément "

- Kerry King (guitariste de Slayer) : " Peu de gens ont cette capacité de porter un morceau comme Dio. J’ai eu de la chance de le connaître. C’était un des gars les plus gentils du business, sans aucun doute "

- Steve Vai : " Dio était la lumière brillante de l’authenticité du rock/metal. C’était un artiste complètement dévoué avec un talent énorme. Il est fort probable que sa contribution à la musique continuera à influencer de nombreux musiciens dans le futur." 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK