Classic 21 Metal au Graspop 2018: photos et comptes-rendus

Classic 21 Metal au Graspop 2018: photos et comptes-rendus
224 images
Classic 21 Metal au Graspop 2018: photos et comptes-rendus - © Tous droits réservés

L'équipe de Classic 21 Metal était présente sur la plaine de Dessel pour cette édition XL du Graspop Metal Meeting. En voici le résumé jour après jour avec également les photos et vidéos des artistes rencontrés.

Dimanche 24 juin

Jour 4 au Graspop, le jour où l'expression " XL " prend tout son sens.

Après avoir foulé la plaine de long en large pendant ces quatre journées complètes, il faut avouer que certains affichent une paire de cernes assez monumentale. Une raison qui expliquerait peut-être le manque d'entrain et d'énergie du public lors de certains shows du jour.

Heureusement, le soleil est avec nous et les festivités démarrent avec Pro-Pain qui a livré un set d'une énergie implacable, due aussi au jeu de batterie du batteur belge Jonas Sanders, qui a rejoint la formation new-yorkaise depuis quelques années maintenant. Ils n'ont pas manqué, pendant leur set, de saluer la mémoire de Vinnie Paul de Pantera, décédé hier matin. Gary Meskil et lui étaient très amis. De manière générale, il faut avouer que "Walk" a résonné plus d'une fois sur la plaine ces 24 dernières heures.

Côté Mainstage, Vandenberg's Moonkings (avec l'ex-guitariste de Whitesnake), Eisbrecher, Billy Talent, Powerflo, et bien sûr Body Count, qui a livré un set d'une énergie brute, bien que le public, peut-être un peu fatigué, n'ait montré que peu de répondant. Ils ont joué des extraits de l'excellent album "BloodLust", sorti en 2017, qui accueillait bon nombre de guests, dont Max Cavalera, Randy Blythe (Lamb of God), ou encore Dave Mustaine de Megadeth (dont on entend la voix sur l'intro de "Civil War")  et on peut déjà s'attendre à d'autres invités sur le prochain album. Ice-T mentionne déjà les noms de Chris Barnes (ex-chanteur de Cannibal Corpse, actuel Six Feet Under) ou Duff McKagan de Guns N Roses, et précise qu'il reçoit beaucoup de demandes aussi. 

Mantar, Tyr, Shining, Carnivore A.D., Lacuna Coil, Corrosion of Conformity, Dead Cross et Meshuggah ont occupé la Marquee, alors que Limp Bizkit a déchaîné les foules, avec un concert dynamique et quelques belles surprises du côté des covers jouées.

Il sera question de reprises aussi, avec une des têtes d'affiche de ce dimanche: Hollywood Vampires. Alice Cooper, Johnny Depp, Joe Perry et les quatre autres musiciens ont enchaîné 19 morceaux, à la fois du répertoire d'Alice Cooper, et des reprises, et ont complètement séduit le public.

De quoi les mettre parfaitement en forme pour Judas Priest qui a livré un set exceptionnel, avec des extraits du dernier album, "FirePower", et la présence tellement agréable de Glenn Tipton, suffisamment en forme ce dimanche pour venir assurer quelques morceaux.

Enfin, tête d'affiche du dernier jour de cette version XL du Graspop, Ozzy Osbourne a totalement convaincu son public pour sa tournée d'adieux en reprenant les plus grands classiques de sa carrière solo comme ‘Crazy Train’, ‘No More Tears’, ‘Bark at the Moon’... mais aussi quelques titres de Black Sabbath dont ‘War Pigs’ et ‘Paranoid’.

A Perfect Circle a proposé aussi, comme nous le confiait un auditeur, "un voyage musical, une énergie incroyable dégagée par les musiciens au service de la voix envoûtante de Maynard. Un subtil mélange d’anciens et de nouveaux morceaux qui nous ont fait vivre un moment suspendu, une atmosphère magique. Parfait pour terminer un festival..."

C'est donc avec cette prestation brillante que cette dernière édition du Graspop s'est clôturée, prouvant une nouvelle fois aux 200.000 visiteurs originaires de 91 pays différents sa qualité parmi les festivals du genre en Europe.
 

Cliquez sur les images pour voir toute la galerie photo.

Samedi 23 juin

Le jour 3 de ce Graspop Metal Meeting nous a amené son lot de concerts, de rencontres avec les artistes, et de bonne humeur, le tout sous un soleil qu'il était bon de retrouver!

Côté concert, alors que la plupart des fans de foot étaient dans la fanzone pour assister sur écran géant à la victoire des Belges face à la Tunisie, le groupe féminin Vixen a pu compter sur un public, certes un peu épars en raison du match, mais convaincu et surtout incroyablement heureux de retrouver les nanas (en grande forme!) qui se produisaient pour la première fois au Graspop.

Batushka, Seether, Asking Alexandria, Skillet, Amaranthe, se sont ensuite enchaînés ce samedi, puis Accept, emmené par son chanteur Mark Tornillo qui a succédé à Udo voici neuf ans déjà, et qui a réussi à captiver l'attention du public grâce à ses classiques comme "Restless and Wild" et l'incontournable "Balls To The Wall".

Accept dont nous avons rencontré le guitariste et membre fondateur Wolf Hoffman dans l'après-midi. A notre micro,il a évoqué la reformation initiée en 2009. Ravi de son concert ici au Graspop, une infrastructure qui l'impressionne toujours, il a confié ne pas avoir l'intention d'arrêter de sitôt, tant il aime son métier. 

Côté rencontres, nous avons pu profiter du set irréprochable des islandais de The Vintage Caravan, mais aussi de la visite de Steve Souza d'Exodus. Il a partagé avec nous sa bonne humeur communicative et sa passion intacte pour la musique d'hier et d'aujourd'hui. Le groupe a hâte de préparer un nouvel album (le précédent sortait il y a quatre ans) mais attend que son guitariste, Gary Holt, termine sa tournée d'adieu avec Slayer, pour entamer le processus.

Et puis, bien sûr, le moment culminant de nos jobs de journalistes de terrain aujourd'hui était la rencontre avec Dave Mustaine de Megadeth.

Il nous a parlé de son amour pour la radio (il est lui-même animateur radio sur Gimme Radio) , mais aussi de son batteur belge Dirk Verbeuren,intégré officiellement au groupe depuis deux ans. Dirk Verbeuren, 42 ans, est principalement connu pour son travail avec le groupe Soilwork, mais il a aussi bossé précédemment avec ScarveAbortedDevin Townsend ou encore Warrel Dane.

Le batteur anversois a pu démontrer une fois de plus tout son talent pendant le concert de la soirée, sur des titres aussi exigeants que "Peace Sells...", "Hangar 18" ou "Symphony Of Destruction". Un concert d'une précision et d'une énergie incroyable, réjouissant les fans acharnés, mais aussi les nouvelles générations qui s'imprègnent de ces classiques. Rappelons tout de même que le groupe fête cette année ses 35 ans de carrière.

Dave Mustaine a confirmé que beaucoup de matière arriverait encore d'ici à la fin de l'année, mais aussi l'année prochaine. Un travail de remaster de longue haleine, puisque, comme il le précise, les morceaux du groupe sont complexes et demandent du temps et de la patience pour être retravaillés.

Et puis, l'année prochaine verra aussi arriver un nouvel album, avec le nouveau line-up. Les musiciens sont pressés de se retrouver, un peu comme pour une réunion de famille. Par contre, Dave Mustaine n'a pas voulu nous donner plus de détails, pour ne pas gâcher la surprise!

 

Tête d'affiche du samedi, le groupe danois Volbeat a rendu un vibrant hommage au batteur et cofondateur de Pantera, Vinnie Pauldont le décès avait été annoncé le matin. Le groupe a choisi le titre "Walk" de Pantera pour ouvrir son concert et a diffusé sur les écrans géants du Graspop le portrait du défunt musicien (Belga).

Malgré cette tragique nouvelle, le groupe de Michael Poulsen a mis un point d'honneur à délivrer un concert puissant et efficace. Les 50.000 fans lui ont réservé un accueil chaleureux lorsque le chanteur-guitariste a entonné "Heaven nor Hell" ou "Sad Man's Tongue" durant laquelle il salua la victoire des Diables Rouges.

Plus tôt dans l'après-midi, nous avions rencontré Rob Caggiano, ancien guitariste d'Anthrax qui a intégré la formation. Il a parlé du processus d'écriture des albums au sein du groupe, dont les membres habitent tant au Danemark qu'aux Etats-Unis. Quand on lui demande où il vit aujourd'hui, il répond d'ailleurs "je vis dans le tourbus!".

 

Marilyn Manson a clôturé la journée de samedi dans un show agrémenté de fumigènes et d'effets pyrotechniques.

On notera aussi les très bons concerts de Bloodbath, Baroness, Kadavar, Marduk, Kreator, Arch Enemy, At the Gates, Amaranthe, Rise Against... et bien d'autres!

 

Cliquez sur les images pour voir toute la galerie photo.

Vendredi 22 juin

Déjà deux jours se sont écoulés à Dessel depuis l'ouverture des portes de l'édition 2018.

Notre équipe de Classic 21 Metal n'a pas chômé, se partageant concerts, interviews, vidéos, articles, photos, et reportages sur la plaine, pour vous informer au mieux (quel métier difficile, quand même...).

Cette deuxième journée avait démarré sous de meilleurs auspices, avec des problèmes d'accessibilité résolus et un public plus zen, prêt à accueillir Diablo Blvd, Avatar, Shinedown, Powerwolf, Scepticflesh, Hollywood Undead, Killswitch Engaged, Avenged Sevenfold, Zeal & Ardor, Neurosis, Ayreon, Watain, et bien d'autres.

De notre côté, c'est avec le farfelu bassiste de The Darkness, Frankie Poullain, que nous avons entamé la journée. Cette rencontre en interview fût l'occasion d'évoquer avec lui le nouvel album, dont ils ont proposé plusieurs titres lors de leur set du début de soirée dans le MetalDome. Un concert qui nous a laissé un sourire impérissable et qui nous a confirmé que Justin Hawkins est un showman indiscutable, et que le rock est en pleine forme.

C'est un sujet abordé aussi avec les nanas du groupe L7, les belles retrouvailles de cette après-midi. Alors qu'elles s'apprêtent à sortir un nouvel album, déjà bien animé de rancune envers le Président Donald Trump, les américaines nous ont livré un set varié, dynamique, voire un poil hargneux comme on l'aime, devant un public ravi de les retrouver en si bonne forme. Se produisant sur la Jupiler Stage, scène plus "intime" du festival, elles ont amassé devant elle une telle foule qu'on espère les revoir prochainement sur une scène plus grande.

Enfin, notre équipe, face à un choix cornélien, s'est séparée pour mieux vous servir: Cyril a opté pour le concert de Watain, alors que nous avons assisté à un des shows les plus attendus de cette édition: celui d'Iron Maiden.

Dans le cadre de la nouvelle tournée " Legacy of the Beast ", le groupe nous a hypnotisé deux heures durant, avec une setlist retravaillée, mêlant à merveille grands classiques et morceaux qui se faisaient plus rares. Un show qui a séduit et convaincu les générations de mélomanes présentes sur la plaine, et que nous avons détaillé pour vous ici.

Et la journée qui s'annonce devrait être riche aussi, nous nous apprêtons à rencontrer aujourd'hui pour vous Dave Mustaine de Megadeth (nous évoquerons plus que probablement avec lui le décès de son ami Vinnie Paul, dont l'information nous est parvenue ce matin), les membres d'Accept, d'Exodus et les danois de Volbeat.

 

Cliquez sur les images pour voir toute la galerie photo.

L'interview de The Darkness

Frankie Poullain, bassiste du groupe The Darkness, a parlé avec Cyril de la tournée actuelle avec Hollywood Vampires (attendus ce dimanche au Graspop), du dernier album "Pinewood Smile", de l'arrivée du nouveau batteur Rufus Taylor (fils du batteur Roger Taylor, de Queen) au sein de la formation, mais aussi de l'humour présent dans l'image du groupe

L'interview de L7

Donita Sparks et Jennifer Finch, deux des membres du groupe L7, ont confirmé la bonne santé du rock'n'roll en 2018, et le retour réussi du groupe. Le nouvel album sortira en février, elles en ont déjà évoqué l'essence et le côté rageur.

Jeudi 21 juin

Les 24 premières heures de la 23ème édition du Graspop viennent de s'écouler, on fait le point avant d'entamer le jour 2.

Une première journée marquée par un accès difficile en raison des mesures de sécurité renforcées dans le contexte de menace terroriste, les festivaliers devant attendre parfois jusqu'à trois heures pour pouvoir entrer sur le site (Belga).

Les résultats sont visibles: blocs de béton sur les routes d'accès, détecteurs de métaux et fouilles sont de mise au Graspop. Les visiteurs ont dû subir des temps d'attente particulièrement longs, en conséquence d'une combinaison de facteurs, selon les organisateurs. "L'événement s'étend habituellement sur trois jours et le camping est ouvert au public la veille de la première journée", expliquent les organisateurs. Or "l'édition 2018 est la première à durer quatre jours et le camping n'a été ouvert que le jeudi matin. Nous avons instauré une entrée supplémentaire, mais elle a été peu utilisée".

Mais une fois sur la plaine, la musique était au rendez-vous et les fans aussi!

Au programme de ce jour 1, entre autres, The Pink Slips qui ouvrait les festivités sur la Mainstage, un groupe dans lequel on retrouve la fille aînée de Duff McKagan, qui se produira le soir avec Guns N Roses, mais aussi Doro Pesch, Iced Earth qui enchantera ses fans, des groupes tels que Dool, Heilung, Cancer Bats, les belges de Fleddy Melculy, ou encore le très attendu Jonathan Davis, la voix du groupe Korn qui se produisait en solo pour la sortie de son album.

Beau moment en compagnie de Black Stone Cherry, notre première rencontre dans le cadre du festival à voir ici ou ci-dessous. Chris Robertson avait confié au micro de Cyril Wilfart que le public passerait un moment de joie, de fun, de légèreté pendant le concert, et le groupe a tenu parole: un set enjoué, dynamique, avec un son impeccable, et une bonne humeur profondément communicative.

Madball, les new-yorkais, eux aussi, ont rassemblé un public nombreux et déchaîné, proposant classiques et extraits de leur excellent nouvel album, et donnant lieu à de multiples pogos, circle pits, et autres bravehearts,... dans une bonne humeur collégiale et un respect qui faisait plaisir à voir.

A souligner, l'excellente prestation, juste avant la tête d'affiche, de Ghost. Rencontré plus tôt dans l'après-midi par nos équipes, Tobias Forge avait expliqué vouloir prendre soin de son public, tel que le ferait un grand chef qui aimerait ravir ses convives. Et la recette a fait merveille: un concert irréprochable, qui a non seulement plu aux fans convaincus, mais qui a aussi fait changer d'avis quelques puristes qui n'y voyaient que de la pop.

Quant à la tête d'affiche de ce jeudi, Guns N Roses, ils ont embarqué pour un concert-fleuve de 3h30, à l'énergie inégale, mais truffée de hits comme on les aime. Un moment de joie pour les fans qui reprenaient en choeur "Don't Cry", "November Rain", "Welcome to the jungle", "Sweet child' o mine", "You could be mine", ... mais qui ont parfois fait la grimace en entendant les approximations vocales d'Axl Rose, visiblement moins en forme, mais aussi des musiciens, Slash notamment, pourtant réputé pour sa fiabilité à toute épreuve.

Au final, une belle première journée, qui nous a permis de vous rencontrer sur la plaine, dans les concerts, et de recueillir vos impressions! 

 

Cliquez sur les images pour voir toute la galerie photo.

L'interview de Black Stone Cherry

Chris Robertson de Black Stone Cherry a évoqué le nouvel album "Family Tree", l'EP de covers "Back to Blues", mais aussi les disques qui ont changé sa vie et qui lui ont donné envie de faire du rock n roll. Après 17 ans d'amitié, le groupe est plus soudé que jamais et prend la liberté de produire lui-même sa musique. 

L'équipe Metal au Graspop: l'album photo

Cliquez sur le logo Facebook pour voir toutes les photos

Graspop Metal Meeting 2018

Suivez toute l'actu du Graspop sur notre site web, Facebook, Twitter et Instagram.

L’affiche du Graspop Metal Meeting, qui dure exceptionnellement 4 jours en 2018, du jeudi 21 juin au dimanche 24 juin, est exceptionnelle cette année! Au programme, de formidables têtes d’affiche: Guns N’ Roses, Iron Maiden, Volbeat et Ozzy Osbourne. Et des subheadliners qui en jettent tout autant: Avenged Sevenfold, Judas Priest, A Perfect Circle, Marilyn Manson, Ghost et Parkway Drive.

Liste des noms par jour

Liste des noms, par jour:

JEUDI 21 JUIN:

Black Stone Cherry, Bury Tomorrow, Cancer Bats, Doro Pesch – the voice of WARLOCK, Fleddy Melculy, Follow The Cipher, Ghost, Guns N’ Roses, Heilung, Iced Earth, Jonathan Davis, Kataklysm, Madball, Moments (presented by Red Bull Music), Signs Of Algorithm (presented by Red Bull Music), The Pink Slips, Toxic Shock (presented by Red Bull Music)

VENDREDI 22 JUIN:
Akercocke, Anti-Flag, Arkona, Avatar, Avenged Sevenfold, Ayreon, Carach Angren, Culture Abuse, Diablo Blvd, Dool, Galactic Empire, Hollywood Undead, In This Moment, Iron Maiden, Killswitch Engage, L7, Less Than Jake, Neurosis, Parkway Drive, Pist*On, Powerwolf, Savage Messiah, Septicflesh, Shinedown, Silverstein, Stick To Your Guns, The Darkness, Tremonti, Tyler Bryant & The Shakedown, Vader, Watain, Wolves In The Throne Room, Zeal & Ardor

SAMEDI 23 JUIN:
Accept, Amaranthe, Arch Enemy, Asking Alexandria, Asphyx, At The Gates, Backyard Babies, Baroness, Batushka, Bloodbath, Bölzer, Boston Manor, Crossfaith, Exodus, Kadavar, Kreator, Marduk, Marilyn Manson, Megadeth, Miss May I, P.O.D., Planet Of Zeus, Rise Against, Seether, Skillet, Sons Of Apollo, Stone Broken, Stray From The Path, The Vintage Caravan, Thundermother, Underoath, Vixen, Volbeat

DIMANCHE 24 JUIN:
A Perfect Cirle, Billy Talent, Blessthefall, Body Count Feat. Ice-T, Bullet For My Valentine, Carnivore A.D., Corrosion Of Conformity, Dead Cross, Ego Kill Talent, Eisbrecher, Emmure, Employed To Serve, Eskimo Callboy, Hollywood Vampires, Judas Priest, Knocked Loose, Lacuna Coil, Limp Bizkit, Mantar, Meshuggah, Modern Life Is War, Ozzy Osbourne, Perturbator, Powerflo, Pro-Pain, Shining, Tesseract, The Bloody Beetroots Live, The Contortionist, Thy Art Is Murder, Tyr, Vandenberg’s Moonkings

Crédits photos: Graspop

Elsie Roymans - Robin Looy - Jens De Haes - Dorien Goetschalckx - Stijn Verbruggen - Peter De Jongh - Nathan Dobbelaere - Nathalie Moors  - Tim Tronckoe - Rudy De Doncker - Arne Desmedt -  Mats Palinckx

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK