Chris Cornell – No One Sings Like You Anymore

La semaine du 22 au 26 mars, Marie-Amélie Mastin vous fait découvrir et vous offre le dernier album du regretté Chris Cornell, No One Sings Like You Anymore.

Il s’agit de dix reprises enregistrées en 2016 par le frontman de Soundgarden, Audioslave et Temple of the Dog. La sélection avait été faite par Chris Cornell lui-même, pour mettre à l’honneur des artistes qui l’avaient inspiré pour son propre travail.

Parmi les covers, on trouve des titres de John Lennon ("Watching The Wheels"), Carl Hall ("You Don’t Know Nothing About Love"), Prince ("Nothing Compares 2 U") et d’autres :

  1. Get It While You Can (popularised by Janis Joplin)
  2. Jump Into The Fire (originally by Harry Nilsson)
  3. Sad Sad City (originally by Ghostland Observatory)
  4. Patience (originally by Guns N’Roses)
  5. Nothing Compares 2 U (originally by Prince)
  6. Watching The Wheels (originally by John Lennon)
  7. You Don’t Know Nothing About Love (originally by Carl Hall)
  8. Showdown (originally by Electric Light Orchestra)
  9. To Be Treated Rite (originally by Terry Reid)
  10. Stay With Me Baby (originally by Lorraine Ellison)

No One Sings Like You Anymore contient la version de "Patience" de Guns N' Roses que ses héritiers avaient précédemment sortie en juillet 2020 pour souligner ce qui aurait été le 56e anniversaire de Chris Cornell.

L’album est maintenant disponible à l’écoute ici.

 

"Cet album est très particulier parce que c’est un projet que Chris avait mené du début à la fin," a écrit sa veuve, Vicky, dans un communiqué.

"Son choix de titres était vraiment personnel et mettait en avant des artistes qui l’ont touché. J’ai hâte de sortir l’album, même si c’est un moment un peu particulier pour nous, c’est lui qui aurait dû le sortir. Même si cela nous fait un peu mal au cœur, c’est surtout une joie de partager ce disque."

L’album avait été dévoilé en format digital en décembre dernier, tandis que les éditions physiques de No One Sings Like You Anymore sont maintenant disponibles depuis le 17 mars.

 
 
“Il y a un deuxième volume", a expliqué Vicky Cornell. “Pour le premier volume, Chris Cornell avait déjà tout fait : le mastering, le choix des titres, tout du début à la fin. Mais pour le suivant, le mastering était fait mais pas la découpe des titres. Il écrivait énormément, ce qui est une chance pour nous, parce qu’il a laissé beaucoup de musique. Même si certains morceaux ne sont pas complètement finalisés, ils sont suffisamment avancés pour qu’on puisse y travailler, sans doute de la signature de Chris Cornell. C’est assez spécial. Mais il y a énormément de matière."
Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK