California Dreaming : Bill LaBounty

C’est soft-rock en diable, un brin jazzy et tout à fait dans l’air du temps de ce début des années 80, aujourd’hui, retour sur le hit de Bill LaBounty : ''Livin’ It Up''.

Bill LaBounty, c’est d’abord un musicien hyper doué qui joue du clavier pour des artistes comme Peter Cetera, Pattie Labelle ou James TaylorDès l’âge 19 ans, il signe chez RCA Records avec son groupe Fat Chance, un projet malheureusement éphémère, un seul album sortira en 1972. Il rebondit très vite, et, en solo, publie trois albums avant de s’installer à Nashville au début des années 80.

 

 

 

Musicien, mais aussi compositeur. Et c’est dans la Mecque de la country music que LaBounty va écrire une série de hits pour des artistes country comme Tanya Tucker et Delbert McClinton, Brooks & Dunn, Lonestar ; mais aussi pour des artistes d’autres scènes musicales comme Gino Vannelli ou Randy Crawford ou encore le chanteur folk Michael Johnson qui triomphera en 1979 avec " This Night Won't Last Forever ", un titre enregistré un an plus tôt par Bill LaBounty.

1982, il sort son quatrième album, intitulé sobrement Bill LaBounty (produit par Russ Titelman producteur et compositeur californien qui a travaillé avec Brian Wilson, Steve Winwood, Randy Newman  et tant d’autres). Une pochette très épurée, une belle photo en noir/blanc, et l’album qui s’ouvre avec ''LivinIt Up''.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK