C’est quoi un entrepreneur de génie ?

Un entrepreneur de génie, c’est quelqu’un qui a du cran et qui a des intuitions qu’il arrive à concrétiser.

En cette fin de mois d’août, on peut le constater encore une fois avec le "teasing" d’Elon Musk. Le fondateur des voitures électriques Tesla a annoncé qu’il avait décidé d’ouvrir (mais sans préciser la date) son réseau de recharge rapide à tous les possesseurs de voitures électriques. Et c’est là où on en vient au "cran" : Elon Musk s’est lancé dans le déploiement de bornes de recharges rapides en 2012. Or, à l’époque, il arrivait à peine à fabriquer 350 voitures par mois comme le rappellent Les Echos. Il fallait donc avoir du cran pour proposer d’installer lui-même ses recharges ; d’autant que la plupart des recharges, pour les trajets quotidiens, se font au départ de son domicile.

Mais voilà, Elon Musk avait promis que les trajets plus longs, au moins sur les trajets les plus fréquentés, ne devaient pas être un souci pour les propriétaires de voitures Tesla. Et c’est vrai que 9 ans après, son pari est tenu, il y a des bornes de recharge Tesla un peu partout en Europe. En Belgique, il suffit par exemple de se rendre en face de l’hôtel Ibis Styles à Namur pour voir une station de recharge ultramoderne fréquentée par des Allemands ou des Néerlandais de passage.

C’est là, où l’entrepreneur Elon Musk est encore plus fort : il veut maintenant ouvrir cette station de recharge, et les autres, aux autres possesseurs de voitures électriques. Etonnant, car le danger bien entendu, c’est d’avoir une forme d’embouteillage devant ces stations qui pourrait irriter les propriétaires de voitures Tesla, qui n’auront donc plus l’exclusivité de ces bornes. Pour l’heure, la direction Tesla joue la carte de l’apaisement, pour elle, c’est un faux débat, car la 3e génération de super-chargeurs permet de réduire fortement le temps de charge. Ensuite, soyons cyniques quelques secondes, c’est une histoire d’argent selon mes confrères des Echos : la banque Goldman Sachs a calculé que, sur la base d’une moyenne de 5 recharges quotidiennes par borne, le chiffre d’affaires estimé de Tesla est de 479 millions de dollars par an. Et si Tesla augmente le nombre de ses bornes et les ouvre aux autres propriétaires, les mêmes analystes de Goldman Sachs arrivent à un chiffre de 4,5 milliards de dollars par an. Mais vous me direz que ça, ce sont les recettes, car ouvrir toutes ces bornes coûte aussi de l’argent, et vous aurez raison… Sauf que les gouvernements incitent tous les automobilistes à passer à l’électrique. Donc tous les gouvernements subsidient ou sont prêts à subsidier ces stations de recharge mais à condition qu’elles soient accessibles à tous les automobilistes.

Si vous vous demandez donc pourquoi Elon Musk veut ouvrir ses bornes de recharge aux autres marques automobiles, vous avez maintenant la réponse : c’est une question de sous. Il va gagner beaucoup d’argent et son infrastructure sera payée en partie par l’Etat. Bravo l’artiste ! Et surtout, que ne ferait-on pas pour sauver la planète, n’est-ce pas ?

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK