Bruce Springsteen – The Wild, The Innocent and The E Street Shuffle

Après avoir évolué dans différentes formations plus au moins éphémère, Bruce Springsteen a lancé sa propre carrière solo le 5 janvier 1973. L’album s’intitule " Greetings from Ashbury Park, N.J. " et est une grande réussite artistique. Malheureusement, commercialement, l’album a du mal à décoller.

Mais Springsteen, en enregistrant ce premier album, a réussi à trouver une équipe de musicien idéale, sur laquelle il peut s’appuyer, des musiciens brillants et de confiance. Sur son deuxième album " The Wild, the Innocent & the E Street Shuffle ", le groupe d’accompagnement de Springsteen est enfin baptisé : E Street Band, du nom de la rue dans laquelle le claviériste David Sancious habitait à l’époque et qui était également le local de répétition de la formation.

The Wild, The Innocent & The E Street Shuffle " est acclamé par la presse à sa sortie le 11 septembre 1973, le prestigieux Rolling Stone magazine met notamment en avant l’aspect particulièrement mature des compositions du jeune Bruce Springsteen. À nouveau si les critiques ne manquent pas d’éloge envers ce jeune musicien prodige, les ventes ne suivent pas.

Cependant, lors de la tournée promo de ce second album, un événement important va se dérouler. Un certain Jon Landau, qui est alors critique rock, assiste à un concert de Springsteen au Harvard Square Theater à Cambridge dans le Massachusetts. Landau est sous le choc, il n’a jamais rien vu d’aussi puissant, d’aussi marquant. Dans un journal de Boston, il écrit : " Il est 4 heures et il pleut. J’ai vingt-sept ans aujourd’hui et je me sens vieux. J’écoute mes disques et je me rappelle qu’il y a dix ans les choses étaient différentes. Mais ce soir, je connais quelqu’un à propos duquel je peux écrire comme avant, sans réserve aucune. Mardi dernier, j’ai vu toute mon histoire du rock’n’roll jaillir comme un éclair devant mes yeux. Un soir où j’avais besoin de me sentir jeune, il m’a fait sentir comme si c’était la première fois que j’écoutais de la musique. Mardi soir, j’ai vu le futur du rock’n’roll et son nom est Bruce Springsteen "… Jon Landau qui, peu de temps après, deviendra le manager de Springsteen.

Sur ce second album de Springsteen, l’excellent " The Wild, The Innocent & The E Street Shuffle " (un album qui ne fonctionnera pas à sa sortie mais qui sera redécouvert par des millions de fans après, suite à l’énorme succès de '' Born To Run '', quelques mois plus tard) il y a cette ballade que Springsteen reprend très régulièrement dans le cadre de ses tournées : " 4th of July, Asbury Park (Sandy) ".

 

C’est le 25 août 1975 que sortait "Born to Run", considéré comme l’un des albums de rock les plus importants de tous les temps.

45 ans plus tard, Raphaël Scaini et Laurent Rieppi reviennent sur la carrière de Bruce Springsteen : ses débuts, le long chemin vers la consécration avec "Born To Run", l’ensemble d’une brillante carrière à travers certains de ses albums phares comme "The River" ou "Born In The USA", la réalisation du titre "Streets of Philadelphia" ou encore sa réponse aux attentats du 11 septembre 2001 avec "The Rising"…

Grande aventure musicale racontée dans une série de cinq épisodes diffusés tous les matins dans Coffee on the Rock à 7h45, du 24 au 28 août. 2020.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK