Bruce Springsteen s'interroge sur l'avenir de la démocratie aux USA

Bruce Springsteen s’interroge sur l’avenir de la démocratie aux USA
Bruce Springsteen s’interroge sur l’avenir de la démocratie aux USA - © Theo Wargo - WireImage

Bruce Springsteen s’inquiète de l’avenir de la démocratie si Donald Trump était réélu pour un autre mandat de quatre ans.

Dans une nouvelle interview avec The Atlantic, le Boss a aussi fustigé Trump qui avait ordonné l’utilisation de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, avant de poser avec une bible lors d’une séance photo assez étrange, devant l’église St John de Washington.

"Je crois que nous avons finalement atteint ce point de "bascule présidentielle" avec cette promenade sur la place Lafayette", a déclaré Bruce Springsteen, ajoutant que "c’était tellement scandaleusement anti-américain, tellement "bouffon", tellement stupide, et tellement anti-liberté d’expression. Et nous avons une vidéo de ce moment, qui restera pour l’éternité."

Jeudi dernier, le Boss a également critiqué le président Trump et sa gestion de la pandémie de coronavirus aux Etats-Unis lors de son émission radio. Il l’avait alors décrit comme "l’homme planqué derrière son bureau", ajoutant : "Avec tout le respect, monsieur, montrez un tant soit peu de considération à vos citoyens et à votre pays. Mettez ce foutu masque."

Il a également discuté du mouvement de protestation né suite au meurtre injuste de George Floyd dans son émission radio sur SiriusXM. Il a commencé le show avec son titre de 2000, "41 Shots (American Skin)", qu’il avait écrit après le décès de l’immigrant guinéen désarmé, Amadou Diallo, dans un département de la police new-yorkaise.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK