Bruce Springsteen évoque le drame actuel

Bruce Springsteen évoque le drame actuel
Bruce Springsteen évoque le drame actuel - © ANGELA WEISS - AFP

Bruce Springsteen a repris le micro de la E Street Radio sur SiriusXM, comme il l'avait fait le 9 avril et le 20 maidans le cadre de la série "Bruce Springsteen — From His Home to Yours".

Cette fois, c'est de l'actualité dont il souhaitait discuter, et en particulier du mouvement de protestation né suite au meurtre injuste de George Floyd

Dans l'émission de deux heures, se sont succédés des titres autour de ces mêmes thèmes de la protestation politique et de l'injustice raciale. 

Il a commencé le show avec son titre de 2000, “41 Shots (American Skin)", qu'il avait écrit après le décès de l'immigrant guinéen désarmé, Amadou Diallo, dans un département de la police new-yorkaise.

"Huit minutes", déclare Springsteen, "cette chanson fait pratiquement huit minutes. C'est le temps que George Floyd a mis à mourir alors qu'un officier de la police de Minneapolis lui écrasait la nuque avec son genou. C'est long, et tout ce temps, il a supplié pour qu'on vienne l'aider et il n'a eu de cesse de répéter qu'il ne savait plus respirer. Mais le policier n'a eu comme réponse qu'un silence et tout son poids. Puis il n'a plus eu de pouls, et pourtant cela continuait... qu'il puisse reposer en paix."

“Au moment où nous parlons, 40 millions de personnes sont sans emploi. Plus de 100 000 citoyens sont morts du COVID-19, avec une réaction tiède et insensible de notre Maison Blanche. Aujourd'hui, nos citoyens noirs continuent d'être assassinés gratuitement par notre police dans nos rues. Aujourd'hui, comme cette émission, notre pays est en feu et en plein chaos."

Parmi les autres morceaux de cette playlist: Childish Gambino avec “This Is America”, Bob Marley and the Wailers avec “Burnin’ and Lootin”, Kanye West avec “Who Will Survive in America?” et trois titres de Bob Dylan - “Political World,” “Blinde Willie McTell” et “Murder Most Foul.”

Il a aussi interprété le classique de Billie Holiday, “Strange Fruit”. "Une des chansons les plus noires des Etats-Unis." "La vidéo de la mort de George Floyd est un lynchage visuel du 21e siècle, alors que "Strange Fruit" évoquait les lynchages sur les Noirs Américains après la reconstruction et au 20e siècle."

Il a aussi ajouté, pendant l'émission, le discours que Martin Luther King Jr. avait fait à Birmingham, Alabama, et qui fait écho à la crise à laquelle nous faisons face aujourd'hui.

Il a ensuite refermé la playlist avec “America (My Country, ‘Tis of Thee)” par the United States Army Field Band Soldiers Chorus et “In My Hour of Darkness” de Gram Parsons. “Nous avons le choix entre le chaos et la communauté, un éveil spirituel, moral et démocratique, ou devenir une nation tombée dans l’histoire parce que des questions cruciales ont été refusées ou n’ont pas été abordées ", a-t-il dit. " Notre système américain est-il assez flexible pour apporter, sans violence, les changements humains et fondamentaux nécessaires à une société juste? "

"L'histoire américaine, notre histoire, est dans nos mains, et que Dieu nous bénisse tous. Restez en sécurité, forts. Jusqu'à ce que nous nous retrouvions, restez impliqués et en paix."

 Le monde de la musique a massivement suivi le mouvement #TheShowMustBePausedOzzy Osbourne, les Foo Fighters, The Who, Halestorm, Peter Gabriel, Sammy Hagar, Ronnie Wood et Mick Jagger, Guns N' Roses, Joan Jett, Shania Twain, Steve Vai, Adele, et Papa Roach font partie des très nombreux artistes qui ont honoré le #BlackOutTuesday (et son hashtag #TheShowMustBePaused) suite à l'assassinat de George FloydLa plupart des maisons de disque et labels, mais aussi les groupes et artistes dont nous parlons sur Classic 21, se sont ralliés à la cause et ont suivi le mouvement en exprimant leur solidarité à la communauté Noire. 

George Floyd, que la police soupçonnait d'avoir voulu écouler un faux billet de 20 dollars, est mort lors de son arrestation à Minneapolis, dans le nord des Etats-Unis, il y a une semaine. 

Selon une vidéo du drame, qui a depuis fait le tour du monde, un agent l'a maintenu plaqué au sol, en s'agenouillant sur son cou pendant près de neuf minutes.

La mort de George Floyd a été requalifiée en "meurtre" par le procureur général Keith Ellison, et les quatre policiers impliqués dans sa mort sont tous inculpés, a annoncé mercredi via Twitter la sénatrice du Minnesota Amy Klobuchar.

Le policier qui a écrasé George Floyd avec son genou, Derek Chauvin, est désormais inculpé de meurtre au second degré. Il encourt 40 ans de prison. Les autres officiers, Alexander Kueng, Thomas Lane et Tou Thao font tous face à des accusations de complicité, selon l'acte d'inculpation enregistré au tribunal.

La famille de la victime, décédée le 25 mai, s'est félicitée de l'aggravation de ces poursuites, dans un communiqué transmis par son avocat, Ben Crump.

"C'est un pas important sur la voie de la justice", a-t-elle commenté, neuf jours après la bavure enregistrée sur une vidéo qui a choqué la société américaine et jusqu'au-delà des frontières du pays.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK