Bruce Springsteen évoque la vie en confinement et l'héritage de Little Richard

Le Boss a à nouveau animé la E Street Radio sur SiriusXM mercredi dernier (le 20 mai) dans le cadre de la série "Bruce Springsteen — From His Home to Yours".

Dans sa sélection musicale, on retrouve "Times Like These," de Glen Campbell, "Andrew in Drag," de The Magnetic Fields, "Some Enchanted Evening," par Bob Dylan et sa propre chanson "Land of Hope and Dreams."

Avant de jouer "The Waiting" de Tom Petty, Springsteen a fait part de ses frustrations. "Le plus dur dans ce confinement, c’est de ne pas savoir ce que nous réserve le futur," dit-il. "Cette sensation que toute votre vie est mise en pause, le temps qui passe si vite, mais en même temps si lentement…"

Le Boss avait prévu de sortir un nouvel album avec le E Street Band cette année, suivi d’une tournée, sa première depuis 2016, mais il est bloqué dans sa maison du New Jersey depuis ces derniers mois. "Je m’en fiche de ce temps vide et inutile, surtout à 70 ans," déclare-t-il. "Mes jours sont comptés, mes amis, j’ai des choses à faire qui vous impliquent vous et moi."

Il a ensuite comparé son expérience à celle de Mohamed Ali à la fin des années 60, lorsqu’il lui a été interdit de faire de la boxe pendant presque 4 ans car il avait refusé d’aller se battre au Vietnam : "Il était au faîte de sa gloire," explique Springsteen. "Moi, je suis à la fin de ma gloire, et lui, il était en plein succès, et ces années où il aurait pu boxer lui ont été enlevées."

Il conclut ces tristes pensées en se souvenant de sa tante Eda, décédée en 2012 à 90 ans : "Elle me disait toujours, 'Vis ta vie comme si tu étais immortel'. J’aime cette idée. Je pense que cela voulait dire que tout est possible qu'il faut saisir toutes les opportunités, qu’il faut s’ouvrir au monde qui s’offre à vous et vous préparer à l’accepter dans son intégralité. Moi, je suis prêt et j’espère que vous l’êtes aussi. Mais pour le moment, l’attente, c’est vraiment un moment compliqué."

Plus tard dans l’émission, il évoque l’héritage de Little Richard. "Richard venait de Macon en Georgie et a emmené avec lui la nation, le monde, votre corps et votre esprit comme une tornade. Son art était empli d’absurdité, de choses très sérieuses, d’humour et de sexe, sexe, sexe… C’est l’un des rares hommes à avoir changé l’image de la culture mondialement. Il a traversé les frontières, il a défié les normes de genres, et il a eu une vie fantastique."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK