Bruce Springsteen – Born To Run

Après l’échec commercial de ses deux premiers albums, Bruce Springsteen se remet en question. S’il a reçu d’excellentes critiques à chaque fois, ces deux premières œuvres ne se sont pas bien vendues. Sa maison de disques, CBS, est sur le point de le lâcher mais souhaite lui laisser une dernière chance. Springsteen va donc particulièrement s’appliquer pour la réalisation de son troisième album et ne garder que la crème de la crème, toutes ses meilleures compositions.

Springsteen va en profiter pour quelque peu remodeler ainsi qu’étendre son E Street Band. Pour enregistrer " Born To Run ", Springsteen compose une véritable dream team. Comme sur les deux premiers albums, on retrouve à nouveau les fidèles Clarence Clemons, Garry Tallent et David Sancious, mais on note également l’arrivée du batteur Max Weinberg, un nouveau pilier de l’E Street Band. Mais il y a aussi le claviériste Roy Bittan, autre pilier qui rejoint l’équipe et qui fera des merveilles sur l’album. On remarquera aussi la participation, plus discrète de Steven Van Zandt, avec qui Springsteen est déjà ami. Cependant, Van Zandt n’est pas encore le bras droit de Springsteen, il assure juste les chœurs sur le titre " Thunder Road " et s’occupe des arrangements de cuivres.

Le génie de Springsteen sur cet album sera de proposer un son particulièrement reconnaissable, qui deviendra sa marque de fabrique, un son qui s’inspirera du fameux " Wall of Sound " créé par Phil Spector dans le début des années 60.

Born To Run " sort le 25 août 1975. S’il ne se classe qu’à une place assez modeste à sa sortie, il arrivera au mois d’octobre 1975 à la 4e place des classements US. Springsteen fait la une des plus grands magazines dont notamment le Time et le Newsweek. Sa carrière est enfin et définitivement lancée. Suite à la sortie et au succès de '' Born To Run '', Springsteen continue à tourner activement. De plus en plus de spectateurs assistent à ses concerts et découvrent en Springsteen un véritable maître de la scène. Il est devenu le " Boss ". Au mois de novembre 1975, Springsteen – accompagné de son E Street Band – entame sa première tournée européenne, première d’une longue série.

Si tout semble se passer pour le mieux dans la vie et la carrière de Springsteen à cette époque, un sérieux souci vient cependant ternir quelque peu le tableau. En effet, le 27 juillet 1976, Bruce Springsteen va attaquer en justice son manager Mike Appel, qui l’a vraisemblablement arnaqué depuis quelques années. Un grand procès va suivre et occuper Springsteen pendant de nombreux mois, ce qui, malheureusement, l’empêchera de se concentrer sur le successeur de " Born To Run ". C’est finalement un de ses plus grands admirateurs, Jon Landau qui deviendra le nouveau manager et producteur de Springsteen à partir de 1978.

Ce n’est donc que le 2 juin 1978 que débarque " Darkness on the Edge of Town ", le successeur de " Born To Run ", sorti 3 ans auparavant. L’attente pour les fans a donc été longue, très longue. Heureusement " Darkness on the Edge of Town " est à nouveau un véritable délice musical. Si Springsteen était déjà considéré très jeune comme un auteur/compositeur très mature par la presse musicale, avec " Darkness… ", il fait un pas supplémentaire. Ainsi, dans son autobiographie, il déclarera : " A la fin du travail sur Darkness, j’avais enfin trouvé ma voix adulte… "

Aussi, c’est à partir de l’album " Darkness on the Edge of Town " que Steven Van Zandt, " Little Steven ", devient le guitariste, le véritable bras droit de Springsteen, une union efficace et le début d’une très grande complicité !

C’est le 25 août 1975 que sortait "Born to Run", considéré comme l’un des albums de rock les plus importants de tous les temps.

45 ans plus tard, Raphaël Scaini et Laurent Rieppi reviennent sur la carrière de Bruce Springsteen : ses débuts, le long chemin vers la consécration avec "Born To Run", l’ensemble d’une brillante carrière à travers certains de ses albums phares comme "The River" ou "Born In The USA", la réalisation du titre "Streets of Philadelphia" ou encore sa réponse aux attentats du 11 septembre 2001 avec "The Rising"…

Grande aventure musicale racontée dans une série de cinq épisodes diffusés tous les matins dans Coffee on the Rock à 7h45, du 24 au 28 août. 2020.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK