Bruce Springsteen arrêté en état d’ivresse au volant

Alors qu’il apparaissait pour la toute première fois dans une publicité pour la marque de voiture Jeep, le Boss entame ce même mois un procès pour état d’ivresse au volant.

Un porte-parole des services des Parcs Nationaux américain s’est exprimé au New York Post sur cette affaire, expliquant que Bruce Springsteen avait été arrêté le 14 novembre à l’entrée d’une aire de repos à Sandy Hook, New Jersey, en précisant qu’il était resté "coopératif durant l’arrestation".

Il a cependant reçu un procès et devra se présenter au tribunal dans les semaines à venir.

Suite à cette affaire, Jeep a décidé de retirer de toutes les plateformes la publicité qui avait été diffusée lors du Super Bowl dimanche dernier. Un porte-parole a expliqué ce choix au Rolling Stone : "Il serait inapproprié de notre part de commenter cette affaire dont nous n’avons connaissance que via la presse. Mais il est vrai que nous allons suspendre notre publicité du Super Bowl jusqu’à ce que les faits puissent être établis. Le message de communauté et d’unité qui y figure est plus relevant que jamais, tout autant que le fait de ne pas boire au volant."

Bruce Springsteen avait toujours refusé d’apparaître dans un film à but commercial. Ce fût une démarche de longue haleine pour les annonceurs puisque le responsable marketing de Jeep, Olivier Francois, le lui demandait depuis une décennie.

Bruce Springsteen était également présent à la soirée d’investiture du nouveau président des Etats-Unis, Joe Biden, le 20 janvier dernier. Il a interprété "Land Of Hope and Dreams" :

 

A la sortie de "Letter To You" - le premier album avec le E Street Band depuis "High Hopes" sorti en 2014 - le Boss avait promis quelques surprises. Il semble tenir parole puisqu’il a offert à ses fans un live issu de ses archives à voir ici. Il s’agit d’un concert enregistré en France, à Nice, le 18 mai 1997.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK