Brian Eno a 70 ans

Brian Eno a 70 ans
3 images
Brian Eno a 70 ans - © Tous droits réservés

Producteur, "décorateur sonore", inventeur de la musique "ambient", il a travaillé aux côtés de Roxy Music, U2, Bowie, Coldplay et de nombreux autres. Retour sur la carrière d'un grand Monsieur de l'histoire de la musique des 50 dernières années...

Les années formatives 

Brian Peter George St. John le Baptiste de la Salle Eno AKA Brian Eno est né le 15 mai 1948 à Woodbridge (Suffolk). Son père, William Arnold Eno, est facteur et est britannique, sa mère, Maria Alphonsine Eno, est, elle, d'origine belge.

Brian Eno est élevé dans cette famille issue de la classe ouvrière et reçoit une éducation catholique. A l'âge de 16 ans, il s'inscrit à l'école d'art d'Ipswich pour étudier la peinture. C'est aussi à cette époque qu'il commence à "bricoler" avec les sons, on dit qu'il est alors le propriétaire de 31 enregistreurs à bande!

2 ans plus tard, il s'inscrit à la prestigieuse école d'art de Winchester. Durant cette période très créative, il écrit de la poésie et forme deux groupes musicaux: Merchant Taylor's Simultaneous Cabinet, une formation expérimentale et un groupe de rock spécialisé dans l'improvisation The Maxwell Demon

Diplôme en poche, il déménage pour Londres en 1969 et effectue différents boulots. En 1971, il est invité à rejoindre un nouveau groupe, Roxy Music, dans lequel évolue le charismatique Bryan Ferry

Embed from Getty Images

Roxy Music

L'aventure Roxy Music sera de courte durée pour Brian Eno. Cependant, il apportera énormément à la texture et à l'inventivité des deux premiers albums du groupe : "Roxy Music" en 1972 et "For Your Pleasure" en 1973.

Officiellement claviériste, il est "bruiteur", "décorateur sonore" pour la formation, s’autoproclame "non-musician" ("non-musicien"), expérimente beaucoup de choses et permet de donner une couleur très particulière à ces deux albums devenus des références aujourd'hui.

Interviewé en juillet 1972 par le NME, il précisera son travail au sein du groupe:

Pour le moment, je suis principalement intéressé au fait de modifier le son d'autres instruments. Cela vous permet d'obtenir un résultat de qualité - les compétences du musicien transformée par l'électronique. Ni le musicien ni moi ne savons vraiment ce que l'autre va faire... ce qui permet de créer quelques chouettes accidents

Cependant, des tensions importantes entre Bryan Ferry et Eno finiront par mettre un terme à cette très belle collaboration. 

 

Les débuts en solo 

C'est en janvier 1974 que parait "Here Come the Warm Jets", première production solo de Brian Eno. Interviewé par Chrissie Hynde, qui n'est pas encore la "leader" du groupe The Pretenders, il expliquera sa méthode de travail, très éloignée de celle de Bryan Ferry de Roxy Music.

J'ai toujours privilégié de faire les choses très rapidement, ce qui a des avantages très distinctifs... vous laissez ainsi toutes les erreurs dans le résultat, et ces erreurs finissent toujours par devenir très intéressantes. Le Velvet Underground, par exemple, représente la quintessence d'une musique remplie d'erreurs, et cela rend la musique très subtile et belle

 

La création de la musique "ambient" 

Suite à une série d'albums rock tinté de jazz et d'expérimentation entre 1974 et 1977 (dont l'excellent "Another Green World" en 1975, source d'inspiration pour la "Trilogie Berlinoise" de David Bowie qu'il produira), Brian Eno sort en 1978 le novateur "Ambient 1: Music for Airports".

Après avoir élaboré - lors des années précédentes - de longues plages instrumentales en solo ou aux côtés de Bowie, Brian Eno publie ici le premier d'"ambient". 

Si l'on collera cette étiquette à ce style musical par la suite, Brian Eno y voit simplement une évolution logique de ses expérimentations musicales.  Interrogé en 1978 par Glenn O'Brien dans le magazine "Interview", il précisera:

Je ne me suis pas dit que j'allais forcément produire une pièce musicale particulièrement intéressante ici. Je me suis simplement dit que je voulais créer quelque chose qui fonctionnerait dans un aéroport, quelque chose qui vous ferait penser qu'un vol puisse être quelque chose d'agréable, plutôt que quelque chose de désagréable et d'inconfortable

 

Brian Eno, le producteur

Parallèlement à son propre travail, Brian Eno connaîtra une brillante carrière en tant que producteur de musiciens pop et rock. Il aura ainsi l'occasion de produire U2 (aux côtés notamment de Daniel Lanois), Talking Heads, David Bowie, Coldplay... et même de collaborer avec Genesis (époque Peter Gabriel, pour l'album "The Lamb Lies Down on Broadway").

Avec U2 Eno bâtira une solide complicité. Ce dernier produira ainsi plusieurs de meilleurs albums de la formation dont notamment "The Unforgettable Fire", "The Joshua Tree" ou encore "Achtung Baby".

Interrogé en 2009 par le magazine britannique Mojo, Eno précisera son association avec le groupe irlandais:

Quelque chose que je trouve particulièrement intéressant chez eux - et parfois exaspérant - c'est ce fait de ne jamais rien laisser tranquille. Donc parfois, ils débarquent avec un titre, un très bon titre, juste comme ça. Et puis, ils vont complètement le détruire en tentant de le rendre meilleur. Au début, vous pensez 'Waw, quel superbe morceau'. Ensuite, ils vont commencer à le briser en morceaux et le titre devient de pire en pire, et puis ça commence à aller mieux et ils reviennent à la base du morceau. Et la, il faut leur dire: 'Ok, c'est génial. Maintenant surtout n'y touchez plus!'

Embed from Getty Images

Brian Eno: les collaborations

Embed from Getty Images

Brian Eno, tout au long de sa carrière, a eu l'occasion de collaborer avec d'autres musiciens. Certaines de ses collaborations seront d'ailleurs régulières (David Byrne, Cluster, John Cale, Robert Fripp, David Bowie...)

Dans le cadre de ces projets, Brian Eno participera notamment à l'album historique "June 1, 1974", enregistrement public d'une performance donnée le 1er juin 1974 au Rainbow Theatre de Londres dans lequel il accompagne John Cale, Nico et Kevin Ayers

Brian Eno: Multimédia

Passionné de nouvelles technologies, Eno marquera aussi le monde de l'informatique en 1995 en signant le fameux thème d'introduction de Windows 95, l'OS révolutionnaire de Microsoft qui marquera le début d'un nouveau chapitre dans l'utilisation des ordinateurs personnels. 

Plus récemment il a développé, en collaboration avec Peter Chilversplusieurs applications innovantes pour iPad et iPhone qui génèrent de la musique automatiquement. La première a été "Bloom" en 2008, puis "Trope" en 2009, "Scape" en 2012 et "Reflection" en 2016.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK