Brexit : Roger Daltrey des Who s’explique

Comme nous vous l’expliquions hier, plus de 100 artistes britanniques sont furieux contre le gouvernement, et se sont exprimés via une lettre ouverte. Il était prévu que, suite au Brexit, les artistes en tournée n’aient pas à se procurer de visa pour voyager dans le cadre de leurs activités. Mais ce projet n’a pas été mené à bien et ceci pourrait augmenter drastiquement les coûts des tournées futures.

Roger Daltrey des Who fait partie des signataires, lui qui s’était pourtant montré en faveur du Brexit en 2018, précisant alors “qu’à part un peu plus de paperasserie”, les groupes n’auraient pas de soucis particuliers quand ils viendront sur le continent. “Nous le faisions à l’époque (avant la formation de l’UE), il y aura un peu plus de documents à remplir de ce côté, et je sais qu’ils pourront rendre la procédure compliquée, s’ils le veulent, mais je crois que ce sera faisable."

Mais force est de constater, plus de deux ans plus tard, que ce ne sera pas la réalité.

Roger Daltrey a maintenant sorti un communiqué via le NME pour s’expliquer : " Je n’ai pas changé d’avis à propos de l’Union Européenne. Je suis heureux d’être libéré de Bruxelles, pas de l’Europe. J’aurais préféré une réforme que nous avions demandée avant le référendum, mais qui a été rejetée par le Président de l’UE à l’époque. Je pense que notre gouvernement aurait dû faciliter les restrictions pour les musiciens et acteurs en priorité. Pour chaque tournée, les musiciens et comédiens devraient être traités comme n’importe quels " biens " à l’entrée de l’Union Européenne, avec une seule procédure administrative. La Suisse a des frontières avec cinq pays européens, et les transactions se font électroniquement et sans friction. Pourquoi pas nous ? "

Il a sorti cette justification suite à plusieurs réactions qui évoquaient son changement d’avis :

Advertisement

Parmi la centaine de signataires, on croise Brian May et Roger Taylor de Queen, Radiohead, Bob Geldof, Peter Gabriel, Brian Eno, Roger Waters, Elton John, Sting, Roger Daltrey des Who, Ed Sheeran et Liam Gallagher. Et ce ne sont que quelques-uns des plus de cent noms que l’on retrouve au bas de cette lettre ouverte adressée aux autorités à ce sujet, via le journal The Times

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK