"Breaking the Law" de Judas Priest diffusé sur les ondes de la police new-yorkaise

Selon plusieurs communiqués, des protestataires auraient piraté les ondes radio de la police de New York pour diffuser le titre culte de Judas Priest.

Suite au décès de George Floyd, plaqué au sol par un agent de police pendant 9 minutes sans pouvoir respirer, de nombreuses protestations ont eu lieu. Le monde de la musique a d’ailleurs à nouveau fait entendre sa voix ces derniers jours en soutien au mouvement "Black Lives Matter".

Sur le compte Twitter US Protests : News & Updates, on peut lire que des manifestants ont piraté les ondes de la police de New York pendant trois soirées d’affilée. On pouvait y entendre "Breaking the Law".

Quelques jours auparavant à Chicago, c’est le titre "Fuck Tha Police" de NWA qui avait été diffusé alors que le groupe de rap avait annoncé son retour le 30 mai dernier en réaction à la mort de George Floyd.

Dans un tweet, un "Anonymous" avait expliqué son intention de cibler la police de Minneapolis et de Chicago : "Nous soutenons les manifestants et les révolutionnaires qui combattent l’oligarchie des Etats-Unis, qui combattent l’injustice d’un système massivement corrompu et raciste qui perdure depuis des générations #BlackLivesMatter."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK