Bon Jovi vise l'administration en place dans "Blood in the Water"

Bon Jovi
Bon Jovi - © Skip Bolen - Getty Images

Comme vous avez pu le découvrir sur Classic 21, Bon Jovi 2020, le nouvel album de Bon Jovi, est truffé de ballades et de thèmes de stade, mais se veut aussi un témoin des événements qui heurtent le monde aujourd’hui avec des titres qui traitent de stress post-traumatique ("Unbroken"  – qui apparaît dans le documentaire To Be of Service), la violence armée ("Lower the Flag"), notre vie sur les réseaux sociaux ("Let it Rain", "Brothers in Arms") et le climat politique ("Blood in the Water").

Dans une nouvelle interview, le chanteur a précisé qu’il ne souhaite pas "faire un prêche à propos de sa vision du monde", mais que le titre "Blood In The Water" est directement adressé à l’administration de Donald Trump.

Bon Jovi a précisé, au niveau des paroles : "Je commence par "une tempête arrive" en référence à Stormy Daniels. Puis "Your shadow sold your secrets and he’s about to do some time" pour Michael Cohen. C’est à propos de tout ça que j’ai écrit. Et maintenant, il y a "du sang dans l’eau (Blood in the Water)" : un an plus tard ou même il y a deux mois, on aurait pu parler de destitution."

"Cela me brise le cœur de voir l’Amérique aussi divisée et qui préfère une société individualiste plutôt que solidaire. Même si je comprends pourquoi Donald Trump a été élu : il a été la voix de bon nombre de gens qui voulaient être entendus, et qui méritent de l’être, mais s’il est à nouveau élu, j’espère que ce sera de manière juste et authentique."

Bon Jovi soutenait déjà Hillary Clinton en 2016, face à Donald Trump et s’est produit lors d’un événement caritatif de Joe Biden récemment.

"Je ne me suis jamais servi de la scène pour parler de mon point de vue politique, parce que je ne veux pas qu’il y ait de sentiment divisé, sur scène ou dans le public."

 Il y a quinze jours, lors d’une nouvelle interview en Allemagne avec Rock Antenne, le journaliste a demandé à Jon Bon Jovi s’il aurait aimé avoir fait certaines choses différemment au cours de sa carrière. Il a répondu : "Je regrette peu de choses, pour être honnête. Ce qui s’est passé a été le catalyseur de belles choses qui sont arrivées ensuite. Bien sûr, pas un jour ne passe sans que j’aimerais que Ritchie Sambora soit resté avec nous dans le groupe. Mais curieusement, c’est parce que nous n’y sommes pas arrivés que "This House is not for sale" est né. C’était un disque très fort et la tristesse m’a permis d’écrire des titres aussi puissants. Peut-être que nous avions été un peu paresseux avant, mais c’est en vivant ce chagrin que l’album est arrivé. "

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK