Bon Jovi : la vidéo de "Do What You Can"

Le groupe sort une vidéo pour le dernier titre de l’album "Bon Jovi : 2020", "Do What You Can," dévoilé le mois dernier.

Il s’agit d’un morceau collaboratif : fin mars, le chanteur avait enregistré les premiers couplets et le refrain de cette chanson, et demandait à ses fans de partager leurs histoires autour du confinement et de l’épidémie de coronavirus.

La vidéo a été enregistrée récemment dans la ville de New York et on y voit Jon Bon Jovi déambuler dans les rues particulièrement calmes pendant le confinement.

Il explique : "Tourner cette vidéo en plein milieu des rues vides de Manhattan pendant la crise sanitaire raconte vraiment l’histoire de "Do What You Can" depuis mon point de vue. Et je sais que ces rues vides son semblables à tant d’autres aux Etats-Unis pour le moment."

"Cette histoire de héros de tous les jours qui démontrent un tel courage était très inspirante et la vidéo, tout comme la chanson, véhicule un grand message d’espoir."

"Bon Jovi 2020" sortira le 2 octobre prochain. Il sera truffé de ballades et de thèmes de stade, mais se veut aussi un témoin des événements qui heurtent le monde aujourd’hui avec des titres qui traitent de stress post-traumatique ("Unbroken" – qui apparaît dans le documentaire "To Be of Service"), la violence armée ("Lower the Flag"), notre vie sur les réseaux sociaux ("Let it Rain", "Brothers in Arms") et le climat politique ("Blood in the Water").

L’album succède à "This House is Not For Sale" sorti en 2016, il a été produit par John Shanks et Jon Bon Jovi, avec le groupe de live au complet : le claviériste David Bryan, le batteur Tico Torres, le bassiste Hugh McDonald, le guitariste Phil X, le percussionniste Everett Bradley, et le guitariste John Shanks.

La tracklist sera retravaillée : le titre "Luv can" est désormais remplacé par les deux nouveaux singles "American Reckoning" et "Do what you Can".

Jon Bon Jovi a récemment évoqué le sens des paroles du single "American Reckoning" qui fait référence aux protestations qui ont suivi le décès de George Floyd sous la "bannière" Black Lives Matter : "J’ai voulu écrire ce titre pour qu’on se souvienne de ce fait historique," déclare-t-il.

"Je pense que le plus grand don d’un artiste est celui de pouvoir utiliser sa voix pour évoquer des situations qui nous émeuvent," ajoute-t-il.

Et bien que ce titre a été enregistré après que le groupe a finalisé l’album "Bon Jovi 2020", il figurera tout de même sur celui-ci.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK