BJ Scott à propos de Janis Joplin : « elle a changé ma vie »

Dans The 27 Club, nous célébrerons cette fois Janis Joplin.

Elle entre dans ce club mythique le 4 octobre 1970 après une carrière fulgurante qui prend un tournant décisif lorsqu’elle a 20 ans. Nous sommes à San Francisco en 1963, dans le quartier bouillonnant de Haight-Ashbury, la jeune fille a quitté son Texas natal pour tenter l’aventure musicale en Californie.

Janis Joplin a laissé derrière elle une adolescence difficile, meurtrie par les moqueries des jeunes de son lycée qui l’élisent "le plus laid garçon du lycée". Il est vrai qu’elle souffre d’une acné très prononcée qui la marquera au propre, comme au figuré, tout au long de sa courte vie. Et pourtant, Janis a une idée très précise non pas de l’image qu’elle veut donner mais de qui elle veut être jusqu’au look qu’elle veut avoir allant jusqu’à dessiner et confectionner ses propres vêtements.

Elle chante depuis son adolescence et voue un véritable culte à la chanteuse de blues Bessie Smith disparue à l’âge de 42 ans, des suites d’un accident, en 1937.

Bessie Smith était plus qu’une inspiration, presque une obsession pour Janis Joplin qui n’hésitait pas à dire à ses amis à l’époque, avant qu’elle ne devienne une grande star elle-même, qu’elle était convaincue d’être la réincarnation de cette légende du blues et du jazz !

À San Francisco, Janis Joplin croise le chemin du jeune Jorma Kaukonen, un musicien qui deviendra célèbre lorsqu’il intégrera le groupe Jefferson Airplane pour en devenir le guitariste. Janis et Jorma commencent à jouer ensemble sur scène et enregistrent des démos. L’une de celles-ci circule encore sur la toile aujourd’hui : Janis Joplin rejoint Jorma Kaukonen chez lui, ils sont dans le salon. L’épouse de Jorma est en train de taper à la machine à écrire une lettre à ses parents… Janis et Jorma lancent l’enregistrement et ils commencent à jouer et chanter "Hesitation Blues" avec, en fond, la machine à écrire, une archive collector !

" Me and Bobby McGee ", un titre composé par Kris Kristofferson, son petit ami du moment

L’album Pearl, produit par Paul Rotchild et certainement le plus connu de son répertoire, sortira 3 mois après son décès. Lors de son enregistrement, Janis Joplin vient avec 3 compositions. C’est évidemment trop peu pour en faire un album et surtout, il faut que chaque titre convienne parfaitement à sa voix si particulière, il faut aussi que les plages de l’album montrent l’étendue de son talent d’interprète.

Paul Rotchild a donc appelé tous les compositeurs qu’il connaissait et auditionné plus de 300 morceaux pour trouver lesquels seraient intéressants pour elle. Ils ont essayé beaucoup de choses, mais ça n’a jamais été enregistré. Paul Rotchild a déclaré : " Beaucoup de titres sont morts lors des répétitions. C’était devenu évident que ceux-ci ne correspondaient pas à la voix de Janis ou alors qu’elle ne les sentait pas ".

Pour trouver un bon compositeur, il n’est pas toujours nécessaire d’aller chercher fort loin : c’est Kris Kristofferson, le petit ami (à cette époque) de Janis Joplin, qui s’avère être le collaborateur idéal. En reprenant son " Me And Bobby McGee ", sorti quelques mois auparavant sur le premier album solo de Kristofferson, Joplin va enregistrer l’un des titres les plus puissants de l’album Pearl.

C’est en entendant "Me and Bobby McGee" à la radio que Beverly Jo Scott sait qu’elle deviendra chanteuse. Elle entend la voix éraillée de Janis Joplin et elle comprend qu’il est possible de chanter avec une voix particulière. BJ découvre une artiste, une femme hors normes qui vit sa vie, la musique et la scène comme elle l’entend, sans se soucier des canons de beauté du moment, sans répondre à ce qu’on attend d’une voix féminine. Ici, pas de miel, pas de douceur extrême, pas de notes hautes et fines. Janis Joplin chante avec ses tripes, avec son âme… et son âme touche BJ Scott en plein cœur et change sa vie : elle comprend qu’on peut être différente et s’assumer, s’exprimer !

BJ Scott se rappelle avoir vu un reportage sur la prestation de Janis Joplin au fameux Festival International de Monterey en Californie. Joplin y sidérera le public mais aussi les professionnels présents. Dans cette vidéo dont parlait BJ, on apperçoit dans le public Mama Cass, une des voix du groupe Mamas and Papas. Janis Joplin termine de chanter " Ball and Chain " et la caméra filme la réaction de Mama Cass : un " Waow !!!" médusé sort de la bouche de la jeune chanteuse (à voir en fin de vidéo ci-après). Mama Cass partira elle aussi bien trop tôt, emportée des suites d’un accident en juillet 1974. Elle avait 32 ans.

Découvrez ci-dessous l'intégralité de l'interview de Bj Scott :

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK