Biopic : Le fils d'Aretha Franklin appelle au boycott

Biopic : Le fils d’Aretha Franlin appelle au boycott
Biopic : Le fils d’Aretha Franlin appelle au boycott - © Neilson Barnard - Getty Images

Il urge en effet les fans à se mobiliser et à boycotter ce biopic, qui devrait arriver fin 2020.

"Respect" verra Jennifer Hudson incarner la Queen of Soul, choisie d’ailleurs par cette dernière pour incarner ce rôle monumental.

Un choix qui n’est pas partagé par la famille d’Aretha Franklin, et par son fils Kecalf en première ligne.

"Une fois de plus… la famille Franklin ne soutient pas le film actuellement en production ", a-t-il rappelé via Facebook.

" De la même manière, nous ne sommes pas d’accord avec le livre " The Queen Next Door "!!! Notre famille n’a été concertée d’aucune manière. "

Ils sont donc également en désaccord avec l’ouvrage "The Queen Next Door : Aretha Franklin, An Intimate Portrait", qui semble être la source d’inspiration pour le film.

" Comment pouvez-vous faire un film sur quelqu’un et ne pas en parler avec ses enfants, ses petits-enfants, pour avoir toutes les informations importantes ? " demande-t-il.

" Comment oser parler d’une personne dans un livre sans demander la permission ? Si vous êtes de vrais fans de ma mère, s’il vous plaît, ne soutenez pas ça ! Demandez-vous si vous auriez envie qu’on vous fasse la même chose… Ma mère avait juste soutenu l’idée de choisir Jennifer Hudson pour le film. "

Au casting de ce film, également : Forest Whitaker, Marlon Wayans, Heather Headley et Mary J. Blige.

Une vidéo d’Aretha Franklin au piano, jouant "O Tannenbaum", a été partagée. Elle a été filmée en 2015 au New York’s Jazz du Lincoln Center.

La Queen of Soul y était invitée pour chanter un de ses morceaux favoris, en anglais et en allemand.

Ce morceau apparaît sur la compilation "Big Band Holidays II", qui rassemble une sélection de morceaux joués au traditionnel concert de Noël de Wynton Marsalis.

Les héritiers de la Reine de la Soul récoltent des fonds pour la recherche contre la forme rare de cancer dont elle est décédée.

Un an après son décès, un fond a été créé pour soutenir les recherches contre cette forme rare de cancer du pancréas. La chanteuse souffrait d’une tumeur neuroendrocrine sur le pancréas, une forme de cancer subie par seulement 7% des personnes qui ont ce type de cancer. Le fondateur et CEO d’Apple, Steve Jobs, est d’ailleurs décédé de cette même forme de maladie en 2011.

Pour rendre hommage à la chanteuse un an après sa mort, le Detroit’s Women’s Informal Network et ses héritiers ont tenu une soirée caritative pour récolter des fonds pour la Neuroendocrine Tumor Research Foundation (NETRF), située à Boston.

"La famille d’Aretha Franklin est honorée de s’associer avec la NETRF pour soutenir l’éducation et la recherche sur cette maladie dévastatrice qui emporte nos proches bien trop tôt," ont expliqué Sabrina Owens, la nièce de la chanteuse, et les représentants de la famille dans un communiqué.

"Nous encourageons ses amis et ses fans à contribuer à cette cause, jusqu’à ce qu’on puisse éradiquer cette maladie. Nous pensons que c’est possible."

"Nous essayons de comprendre pourquoi ces tumeurs grandissent et se répandent," explique, quant à elle, Elyse Gellerman, directrice de la NETRF au Detroit Free Press.

"Nous n’avons pas les réponses à cela. Les chercheurs essayent de comprendre ces tumeurs à un niveau cellulaire, et pourquoi certains patients répondent favorablement ou pas au traitement."

Elle ajoute que cette récolte de fonds permettra de faire connaître cette maladie rare.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK