Bethel Juice : Crosby, Stills, Nash & Young

Embed from Getty Images

Découvrons cette semaine l’univers de Crosby, Stills, Nash & Young et l’influence qu’ils ont eue sur de nombreux artistes de la génération qui suivra dans Bethel Juice avec BJ Scott ce samedi 10 août dès 18h.

Crosby, Stills & Nash a été formé en 1968, initialement composé de David Crosby (Byrds), Stephen Stills (Buffalo Springfield) et Graham Nash (Hollies). Neil Young les a rejoints sur la route, après leur premier album, pour former ce qui allait devenir CSN & Y, groupe qui s’est notamment illustré au Festival de Woodstock. On leur connaît deux fameux albums, entre autres : Crosby, Stills & Nash (1969) et Déjà vu (1970).

Chacun des musiciens a ensuite suivi des chemins différents. Compte tenu de leurs succès respectifs et des tensions régnant au sein du groupe, CSN & Y n’a ensuite connu que quelques reformations ponctuelles.

Une réunion a notamment eu lieu en 2006, ainsi qu’une apparition exceptionnelle en 2013 pour un concert de charité de Neil Young.

Petite anecdote intéressante, Graham Nash était opposé à l’ajout de Neil Young dans la formation Crosby, Still and Nash, mais un petit-déjeuner a tout changé.

C’était en 1968, juste après la sortie du premier album du trio, alors que le groupe envisageait la tournée.
"Nous savions exactement ce que nous avions", a expliqué Graham Nash dans l’émission radio Ultimate Classic Rock Nights. "Nous savions que c’était unique, différent, que les harmonies vocales étaient fabuleuses, que personne n’avait jamais entendu quelque chose comme ça, et que les chansons étaient bien. Mais nous avions réalisé que Stephen Stills avait besoin d’un partenaire sur scène, en tant que guitare lead, comme il était habitué à le faire avec Neil Youngdans Buffalo Springfield. "


Graham Nash avait alors admis que David Crosby et lui n’avaient pas les épaules pour le faire en tant que guitariste, et quand le Boss d’Atlantic Records, Ahmet Ertegun, avait proposé Neil Young, "Je n’avais pas été très heureux de l’entendre", a dit Graham Nash. "Je n’avais pas envie que quelqu’un vienne se mêler à nos harmonies vocales." Mais il reconnaissait que Stephen Stills avait besoin d’un alter ego sur scène et il a décidé d’aller prendre un petit-déjeuner à New York avec Neil Young.

C’est là que tout s’est décidé : "après ce petit-déjeuner, j’aurais pu faire de lui le Président, même s’il est canadien", a-t-il plaisanté. "Il était si drôle, direct et rafraîchissant qu’après ce repas, il avait mon vote".

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK