Avis de Recherche : Wet Willie

Avis de Recherche
Avis de Recherche - © Tous droits réservés

Fin 60 début 70, le label Capricorn était devenu la référence absolue concernant le rock sudiste et d’ailleurs on peut se demander si le rock sudiste aurait pu marquer l’histoire de la musique américaine comme il l’a fait sans le label Capricorn. Phil Walden a eu l’idée géniale de signer des groupes qui avaient le son adéquat, des compositions fortes et un line up souvent reconnaissable par la dégaine des musiciens et par l’usage de plusieurs guitaristes dans les groupes concernés. A chaque règle son exception et celle-ci s’appelle WET WILLIE qui n’avait qu’un seul guitariste, le brillant Ricky Hirsch.

Ce groupe atypique est considéré, après The Allman Bros Band et Lynyrd Skynyrd, comme le groupe sudiste le plus populaire de la première moitié des années 70. Leur plus gros problème a été le manque de tubes car un seul morceau, ‘'Keep On Smiling'’ a atteint le top 10 ce qui est très peu dans une carrière pareille.

Le groupe qui s’appelait FOX est né à Mobile Alabama en 1969 sous l’impulsion de Jimmy et Rick Hall et du guitariste Ricky Hirsch. Malgré l’admiration qu’ils avaient pour des groupes comme les Stones et The Animals, WET WILLIE a surtout puisé son inspiration dans la musique de Little Richard et Otis Redding injectant souvent quelques touches plus funky dans leur musique.

Partageant très souvent l’affiche avec les autres grands noms du genre, WET WILLIE ne se lançait jamais dans de longues jams interminables mais proposait plutôt un répertoire musclé et axé sur la personnalité de Jimmy Hall, chanteur extraordinaire mais aussi harmoniciste et saxophoniste et qui se sentait très à l’aise dans un répertoire souvent basé sur la musique noire.

Les albums se sont succédés de façon régulière avec un album live remarquable et qui reste un tout grand disque aujourd’hui. Très difficile à trouver, ce vrai disque live s’intitule ‘Drippin Wet’ et mériterait d’être (re)découvert.

Contrairement à beaucoup d’autres groupes du genre, WET WILLIE a toujours soigné ses pochettes et particulièrement le second, ''Wet Willie II'''  qui reste une des plus belles de tous les temps avec deux vieilles bottines déposées dans l’eau au bord d’une plage.

Le dernier album sorti chez Capricorn date de 1977 au moment où de nombreux changements de personnel ont commencés à affecter la musique du groupe. C’est aussi à cette période que WET WILLIE s’est rendu en Angleterre pour enregistrer un album au fameux Manoir et qui sortira sous le titre Manorisms avec un nouveau contrat chez Epic. Seuls les frères Hall étaient encore présents et ce disque est d’une qualité jamais atteinte par le groupe mais une fois de plus ne s’est pas bien vendu.

WET WILLIE sortira par après l’album ‘'Which One’s Willie" qui sera le dernier d’une belle série et qui marquera la fin d’une carrière qui aura duré plus de 10 ans mais sans laisser aucun déchet.

Le groupe s’est reformé dans les années 90 sous l’impulsion du claviériste John Anthony avec Ricky Hirsch et Jimmy Hall mais sans un vrai plan de carrière. Aujourd’hui au gré de l’humeur et des disponibilités des musiciens, WET WILLIE se reforme de temps en temps car leur nom a marqué l’histoire du rock sudiste américain.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK