Avis de Recherche : Traffic

Avis de Recherche
Avis de Recherche - © Tous droits réservés

Alors que The Spencer Davis Group cartonne avec "Gimme Some Lovin" fin 66 et début 67, Stevie Winwood, la voix magique du groupe passe beaucoup temps parallèlement avec des amis du côté de Birmingham et pense au fond de lui faire autre chose qui l'attire beaucoup plus que le rhythm and blues de Spencer Davis. La vie rurale semble l'habiter au point que les musiciens Dave Mason, Jim Capaldi, Chris Wood et Stevie Winwood s'installent dans un cottage du Berkshire pour composer un répertoire totalement différent. Après le premier single "Paper Sun", le premier album très attendu sort chez Island et s'intitule Dear Mr Fantasy.

TRAFFIC propose un rock qui navigue entre la pop psychédélique, un soupçon de rock, de blues et de jazz, une combinaison qui apporte au groupe un son unique. Dave Mason avait une personnalité particulière, curieux et musicalement instable ce qui fait qu'il va quitter le groupe rapidement pour revenir plus tard à plusieurs reprises. Les autres lui reprochent de composer ses morceaux seuls alors que les autres travaillaient en équipe.

Le manager de TRAFFIC s'appelle Chris Blackwell, fondateur du label Island et qui connaissait bien Stevie Winwood. L'accueil du premier album était encourageant et Blackwell soutenait à fond ses nouveaux protégés, sentant bien qu'une nouvelle voix musicale était née sur le marché du disque déjà très riche.

Le deuxième album sort en octobre 1968 avec la même énergie et la même ambiance que le premier et sur lequel on découvre quelques grands moments comme le morceau "Feelin Alright" écrit par Dave Mason et qui deviendra un classique, repris avec succès par de nombreux artistes comme Joe Cocker, Grand Funk et The Black Crowes.

Et pourtant, TRAFFIC dans sa formule initiale ne va pas exister longtemps. Stevie Winwood fréquente Eric Clapton et s'entend très bien avec lui. L'idée de monter le groupe Blind Faith prend forme ce qui fait que le troisième disque de TRAFFIC "Last Exit"  est déjà posthume avec une face enregistrée en public.

Blind Faith n'aura été qu'un feu de paille et TRAFFIC se reforme en 1970 et la sortie de l'album "John Barleycorn Must Die" qui sonne plus folk et qui permet à Stevie Winwood d'agrandir le groupe avec l'arrivée du bassiste de Family et Blind Faith, Rick Grech et du percussionniste ghanéen Rebop Kwaku Baah. Jim Capaldi qui souhaite devenir le chanteur/ percussionniste se fait remplacer par Jim Gordon et le formidable album " Live At The Canteen" suivra. Un des grands moments de la carrière de TRAFFIC.

L'album "Low Spark Of High-Heeled Boys" qui sort fin 71 va se révéler plus novateur avec sa pochette cubique aux coins coupés et le suivant, "Shoot Out At The Fantasy Factory" avec le même concept de pochette sera enregistré au fameux studios Muscle Shoals en Alabama avec la redoutable section rythmique David Hood, Roger Hawkins et Barry Beckett qui se révèlera comme étant la meilleure du monde ! Un double album live sortira l'année suivante.

TRAFFIC surprend tout le monde en 1974 et la sortie de l'album "When The Eagles Fly" sur lequel le groupe revient à la formule de base, càd quatre musiciens mais sans Dave Mason et augmenté du bassiste jamaïcain Rosko Gee. Un album qui musicalement donne une idée de ce que sera par la suite la brillante carrière solo de Stevie Winwood.

Rebop Kwaku Baah est décédé en 1982, Chris Wood l'année suivante er Jim Capaldi qui avait entrepris une belle carrière solo est décédé en 2005.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK