Avis de Recherche : Slim Gaillard

Avis de Recherche
Avis de Recherche - © Tous droits réservés

Voici quelqu’un qui maîtrisait huit langues et qui en plus en avait inventé une qu’il a baptisé ‘vout’ ; quelqu’un de tout à fait farfelu mais génial en même temps qui a enregistré des dizaines de disques principalement dans le vaste domaine du jazz. SLIM GAILLARD a grandi à Detroit mais personne ne connait vraiment ses origines car il variait ses réponses au fil des interviews.

Il est né en 1916 et avant de devenir musicien professionnel il a été employé de pompes funèbres, boucher dans un abattoir, ouvrier dans les usines Ford, boxeur ou passeur d’alcool durant la prohibition.

Le style de SLIM GAILLARD ressemble à celui de Cab Calloway ou Louis Jordan. Comme eux c’est avant tout un maître de l’improvisation. Il jouait de plusieurs instruments mais là aussi d’une façon tout à fait surprenante ; il pouvait entamer un concert de jazz pour le finir en spectacle comique, jouer du piano avec les mains à l’envers comme Chico Marx sans oublier la guitare, le vibraphone et le saxophone. A la fin des années 40, SLIM GAILLARD se produit souvent au ‘Birdland’ aux côtés de Charlie Parker, Miles Davis, Coleman Hawkins et d’autres. Il meurt à Londres en 1991. Sa fille, Janis Hunter était l’épouse de Marvin Gaye.

C’est ici que s’arrête la séquence AVIS DE RECHERCHE après 7 années à trifouiller dans ma collection et dans les vastes archives du rock avec un grand R pour vous faire découvrir ou redécouvrir quelques groupes et artistes parmi tant d’autres, les oubliés, inconnus ou jamais connus qui ont contribué même modestement à tisser la plus belle toile de l’histoire culturelle du siècle passé : LE ROCK. C'était le 276ème Avis De Recherche… KEEP ON ROCKIN !

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK