Avis de Recherche : Q65

Avis de Recherche
Avis de Recherche - © Tous droits réservés

Un groupe peut acquérir le statut de " légendaire"  en ayant existé que quelques mois. Q65 représente ce qui s'est fait de mieux dans le genre "Nederbeat" de la deuxième moitié des années 60. Joop Roelofs, Frank Nuyens et Willem Bieler ont formé Q65 en 1965 à La Haye et les premiers mois ont permis au groupe de répéter les standards du blues et des maîtres du genre avant d'écrire leurs propres morceaux.

Le premier single "You're The Victor" influencé par The Pretty Things va récolter d'excellentes critique au point que Q65 va partir à Londres dans la foulée pour assurer la promotion. N'ayant pas obtenu de permis de travail, ils ont opté pour organiser une vaste campagne promotionnelle en rentrant aux Pays-Bas sur un canot à moteur pour un voyage de plusieurs heures sur une mer capricieuse.. A leur arrivée à Scheveningen, des milliers de personnes, fans et autres les attendaient. Le groupe leur a offert un concert en plein air sur la digue de mer.

En route pour le studio et l'enregistrement du deuxième single "The Life I Live" qui confirme le succès du premier. Q65 est populaire au point que plusieurs murs de la ville sont bariolés avec le nom du groupe. Du jamais vu à l'époque sur le territoire hollandais. Ce nouveau single va rester 14 semaines dans le top 40 et atteindra la 5ème place. Q65 est le groupe beat dont on parle et occupe le marché bien avant Cuby & the Blizzards et Livin'Blues qui commencent seulement les répétitions.

Le milieu de l'année 1966 voit le groupe entrer en studio pour l'enregistrement d'un premier album. Ce disque sort chez Decca et le groupe a le feu vert. On peut dire que cet album est une réussite et Q65 explore un répertoire bluesy avec beaucoup de personnalité. La moitié des titres sont des compositions originales. Parmi les reprises, quelques magnifiques versions de "Spoonful" et "I'm A Man" mais aussi une version de 14 minutes de "Bring It On Home", sans doute influencés par les Stones qui un peu plus tôt avaient été les premiers à enregistrer un morceau de plus de 10 minutes. L'album s'intitule "Revolution" et représente le groupe au milieu d'un champ de bataille avec un subtil montage. Le disque a été enregistré en mono et fait partie de l'histoire car le premier dans le genre aux Pays-Bas et excellent de surcroit. Cet album va se vendre à 30.000 exemplaires ce qui est remarquable pour l'époque et pour un groupe n'étant pas issu de la scène anglo saxonne.

L'aventure continue avec la sortie d'un EP et puis d'un autre album, mais les temps changent et Q65 n'a plus rien d'original à proposer d'autant qu'ils ne sont plus seuls sur le marché. Pour compliquer le tout, Willem Bieler va être appelé sous les drapeaux et son service militaire va marquer la fin de la période faste.

Q65 va se reformer en 1970 avec un nouveau contrat et quelques nouveaux musiciens mais la magie est partie. Q65 devient un groupe commun parmi tant d'autres. Et comme souvent dans l'histoire du rock, Q65 va encore se reformer dans les années 90 avec le line up original, mais sans intérêt.

Q65 est considéré aujourd'hui comme le précurseur du blues hollandais et l'album "Revolution" reste d'actualité avec un contenu qui n'a absolument pas vieilli.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK