Ava Cherry, ex-choriste et petite amie de Bowie, déçue de ne pas être invitée au prochain concert hommage.

Ava Cherry, ex-choriste et petite amie de Bowie, déçue de ne pas être invité au prochain concert hommage
2 images
Ava Cherry, ex-choriste et petite amie de Bowie, déçue de ne pas être invité au prochain concert hommage - © Tous droits réservés

Ava Cherry est une chanteuse de soul et un modèle américain.

Dans la moitié des années 70, elle a rencontré David Bowie qu’elle a accompagné sur scène en tant que choriste, et dont elle est devenue la petite amie pendant plusieurs années. Aujourd’hui, elle dit être déçue de ne pas être invitée au prochain concert hommage, l’événement en ligne A Bowie Celebration : Just For One Day, organisé par le fidèle de David Bowie, le pianiste Mike Garson. Elle évoque aussi ses souvenirs avec Bowie, la relation amicale entre ce dernier et John Lennon ainsi qu’un film documentaire en préparation sur sa vie avec Bowie.

Au micro de Classic 21, elle déclare :

"Chaque fois qu’il y a ce type d’événement hommage à Bowie, cela se passe autour de Mike Garson, et je le respecte totalement en tant que musicien, c’est un musicien formidable. Mais je trouve juste cela assez étrange que, chaque fois qu’ils organisent ce genre d’événement, je n’y sois pas invité. Bien sur j’ai envie de rendre hommage à David, comme tout le monde a envie de le faire. Je lui ai rendu hommage de mon côté."

Elle précise : "Concernant Mike Garson, il y a eu récemment un livre qui a été écrit sur sa carrière, et l’auteur m’a contacté pour me poser des questions. Mais je lui ai répondu que je n’étais probablement pas la bonne personne à interviewer parce que je n’ai pas beaucoup connu Mike Garson. Bien sûr, je le voyais à nos côtés sur scène, lors des shows, mais je ne l’ai pas vu dans d’autres contextes, pas dans un contexte social aux côtés de David en tout cas. J’étais avec David en permanence à cette époque, et il n’évoluait pas dans le même cercle d’amis. C’est peut-être pour ça que je n’ai jamais été invitée, je ne sais pas. J’ai discuté avec Robin Clarke et Carlos Alomar, qui n’avait jusque-là pas encore fait partie de ces concerts hommage, mais qui sont cette fois invités pour cet anniversaire particulier. Robin, Carlos et moi représentons vraiment cette époque de la période Young Americans de Bowie. Je pense que David n’aurait pas vraiment apprécié que je sois mise de côté, parce que, quoi que certains peuvent penser, David et moi étions vraiment proches et d’aucune façon, il ne m’aurait exclue d’une célébration de sa musique. Mais bon, c’est ainsi. J’ai fait quelques concerts hommages de mon côté par le passé, et j’ai chanté Moonage Daydream et Let’s Dance les dernières années. Je pense juste que toutes les personnes qui l’ont côtoyé et ont travaillé avec lui, quelle que soit l’époque, devraient être invitées."

 

Souvenirs avec David Bowie

Nous l’avons également interrogée sur les deux moments privilégiés qu’elle garde en mémoire par rapport à cette époque où elle a partagé la vie artistique et amoureuse de l’artiste. "Si je dois choisir deux souvenirs… Le premier c’est notre première rencontre à New York lorsqu’il a donné sa première prestation au Radio City Music Hall. Mon manager de l’époque m’avait dit que je devais rencontrer ce jeune musicien britannique, David Bowie, c’est sa première aux Etats-Unis, et il m’a donné son album. Je me souviens de la joie que j’ai eue à découvrir cet album, Ziggy Stardust, et je me suis dit 'mmm, il a l’air intéressant et en plus il est mignon'. Et donc j’ai commencé à écouter l’album et celui-ci est vraiment devenu une partie de moi. C’est comme si je connaissais chaque mot, chaque refrain, chaque mélodie de l’ensemble des titres. Je n’arrêtais pas de l’écouter, encore et encore, chaque jour. Et un jour, parce que j’étais aussi amie avec Stevie Wonder… Il donnait un concert au Carnegie Hall et il m’a dit 'on devrait organiser une fête", et à l’époque je bossais dans une discothèque et je lui ai proposé de faire ça là-bas. Et donc, on organise la soirée là-bas, et soudain, qui se trouve en plein milieu de la discothèque… David Bowie. Il est venu vers moi et a dit 'bonjour' - à l’époque mes cheveux étaient blond platine – et il a ajouté 'j’aime tes cheveux' et je lui ai répondu 'moi aussi j’aime tes cheveux'. Et tout est parti de là."

David Bowie et John Lennon

"Un autre souvenir que je chéris particulièrement", nous précise-t-elle: "C’est celui de son amitié avec John Lennon, il adorait John Lennon ! Je ne l’ai jamais vu réagir et agir de telle façon face à aucune autre célébrité. Il avait une admiration profonde pour Lennon. Dans l’exposition 'David Bowie Is', il y avait quelques pages de son journal de l’époque qui ont été exposées. Il y avait quelque chose que je n’avais jamais vu, mais des amis me l’ont montré, alors que j’ai présenté l’expo quand elle est passée ici à Chicago. Et sur cette page on voit écrit : "Aujourd’hui, je présente un Beatles à Ava". J’étais très contente de lire ça sur cette page et très honorée aussi. Parce que je me souviens très bien de cette journée, David était tellement impatient. On était au studio Electric Lady à New York et il était 'oh, mon Dieu, mon Dieu, on va travailler avec John aujourd’hui, Ava, tu penses qu’il portera ses fameuses lunettes ?'. Et puis, la sonnette a retenti, c’était John et il portait ses fameuses lunettes ! Et David m’a regardé il était là 'Oh ! Je ne peux pas y croire'. John s’est installé, il était tellement gentil. John jouait de la guitare douze cordes sur la reprise de son titre 'Across The Universe' et il n’arrêtait pas de dire 'Oh, je m’amuse vraiment bien, je me suis plus autant amusé lors d’une session depuis tellement longtemps. Je passe vraiment un bon moment'. Et David était vraiment aux anges. Il était tellement content que John dise ça. Puis on a mangé ensemble au Dakota et j’étais contente de voir David tellement heureux".

John Lennon qui sera également à l'honneur du Making-of dans le cadre du 40e anniversaire de l'album Double Fantasy.

Un film documentaire en prévision

Depuis quelques mois, Ava Cherry et son équipe travaillent sur la réalisation d’un documentaire sur sa carrière et sa vie avec David Bowie dans les années 70. Le tournage autour du film a évidemment été retardé les derniers mois par la crise sanitaire. Mais le projet est simplement reporté et le travail continue. C’est la réalisatrice Christine Swanson, qui vient de sortir récemment un film sur les Clark Sisters, qui sera en charge du documentaire.
Ava Cherry nous explique : "On continue à travailler sur le projet, les choses commençaient à aller mieux à New York, puis c’est reparti à la hausse. Chaque fois que l’on fait un pas un avant, on a l’impression de reculer de deux pas ensuite, mais donc ce que nous avons déjà fait, c’est une bonne partie du travail 'audio'. Notamment en ce qui concerne la narration, puisque je serai la voix du documentaire. Ce sera véritablement une histoire magique. Peu de personnes peuvent imaginer la façon dont ça s’est réellement déroulé. La réalisatrice a vraiment insisté que ce soit mon point de vue qui soit mis en avant, que ce ne soit pas un docu sur David Bowie, mais un docu sur ma vie et comment il a influencé celle-ci. Aussi à propos d’à quel point je l’ai aimé et du fait qu’il a été un mentor, un ami, mon compagnon et comment il a changé certaines choses en moi qui font ce que je suis aujourd’hui."

Parallèlement au travail sur ce documentaire, Ava Cherry continue de chanter aujourd'hui et a repris plusieurs titres du catalogue de Bowie.

D'autre part, les places pour A Bowie Celebration: Just For One Day sont en vente en ligne.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK