Au tour de Mötley Crüe, Kiss et Alice Cooper de parler du coronavirus

Au tour de Mötley Crüe, Kiss et Alice Cooper de parler du coronavirus
3 images
Au tour de Mötley Crüe, Kiss et Alice Cooper de parler du coronavirus - © Getty Images

On ne compte plus le nombre d’artistes qui tentent de rassurer leurs fans et de les inviter à rester chez eux en cette période troublée.

Coldplay, Jean-Louis Aubert, Marka, Fleddy Melculy, les Dropkick Murphys, Romano Nervoso, Steven Tyler d’Aerosmith, Bono, Bruce Springsteen, Neil Young, Brian May et Joan Jett, Michael Stipe de R.E.M. etc. Tous soutiennent leurs communautés respectives en fonction des moyens dont ils disposent.

On notera par exemple cette lyric video postée par Mötley Crüe du titre "Home Sweet Home":

Le groupe a posté : "Cruheads, nous sommes tous dans la même situation. Suivez bien les consignes données dans votre région. Il suffit d’un court moment à rester distants les uns des autres pour pouvoir nous retrouver tous au plus vite. Prenez soin de vous et lavez-vous bien les mains. Et le plus important, restez à la maison ("stay Home Sweet Home"). On vous aime. #BeatTheVirus."

La tournée du groupe dans les stades aux Etats-Unis avec Poison et Def Leppard devrait démarrer en juin en Floride.

Le groupe Kiss a, quant à lui, dû reporter quelques dates de la tournée d’adieu et annuler ses meet & greet prévus. Il a répondu à quelques questions au Rolling Stone Magazine :

Que faites-vous maintenant que vous êtes à la maison ?

Gene Simmons : Je reste avec ma femme Shannon [Tweed]. De temps en temps, mes enfants viennent avec de la nourriture. Sinon, on se balade dans les montagnes de Santa Monica, où il y a quelques autres personnes. Et puis c’est aussi l’occasion de regarder un tas d’émissions que je n’ai normalement pas le temps de voir.

Paul Stanley : Je regarde les infos, je joue de la guitare, je fais quelques arrangements, je téléphone à des amis et j’essaye de maintenir le cours de nos vies aussi drôle que possible pour ma famille.

Qu’écoutez-vous en ces temps de crise ?

Simmons : J’écoute surtout des chansons qui m’émeuvent. "Crazy" de Patsy Cline, "I Can’t Stop Loving You" de Ray Charles, etc.

Stanley : J’écoute beaucoup de Motown et de soul de Philadelphie — Thom Bell et Linda Creed, Gamble and Huff, Holland-Dozier-Holland, Norman Whitfield — et du classic rock.

Que souhaitez-vous dire à vos fans ?

Stanley : Essayez de prendre soin de vous et de toutes les personnes qui vous entourent. Ce n’est pas le moment d’être cool et de faire des jugements hâtifs. Ça va bien plus loin que de constater les taux de guérison et de mortalité. On va s’en sortir.

Simmons : Je souhaite à tous une bonne santé et je tiens à leur rappeler : "la seule option, c’est l’isolement." Comme dans vos séries TV, imaginez-vous que tous les gens sont devenus des zombies et qu’un seul contact avec eux vous rendra comme eux. Cela peut durer des mois et des mois. Donc habituez-vous à Facetime, regardez vos émissions préférées, et faites du sport à la maison. Restez loin de tout le monde.

Alice Cooper, en tournée en Europe au début de la crise, est rentré chez lui et en profite pour travailler sur son nouvel album. Il explique, toujours au Rolling Stone Magazine : "Pendant que notre management travaille à tout replanifier, je travaille sur le prochain album, qui est quasiment terminé. Et j'ai le luxe de ne pas devoir caser des sessions d'enregistrement entre deux concerts! Je n'aime pas avoir trop de jours sans travailler, mais ce petit bonus est le bienvenu pour retrouver de l'énergie!"

Comme tout le monde endure la même situation en ce moment, il explique que nous nous en sortirons plus forts : "Nous sommes tous ensemble dans cette crise. Que vous soyez un artiste ou un fan, riche ou pauvre, homme ou femme, vieux ou jeune. Et on s’en sortira ensemble. Et quand tout ira mieux, on sera de retour en tournée, en train de faire ce qu’on aime."

Il espère aussi que les gens pourront soutenir des artistes moins fortunés que lui : "Cela fait longtemps que j’existe avec mon groupe, et on a les ressources suffisantes pour survivre à cela. Mais je pense que les fans devraient acheter un peu de merchandising de groupes plus jeunes et moins connus dont les tournées ont été annulées, car ils n’ont pas les réserves que nous avons."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK