Archive Sonuma : Black Sabbath en 1971

En 1971, le groupe Black Sabbath donnait une prestation mémorable dans le cadre de l’émission "Pop Shop" de la RTBF.

Black Sabbath à la RTB

Une prestation du groupe qui avait été à l’origine diffusée en 2 parties, une première le 21 janvier et une seconde le 4 février 1971. Si certains passages de cette prestation - devenue historique - avaient déjà fuité sur le Net, c’est la première fois qu’on propose l’ensemble de celle-ci, agrémentée de passages amusants durant lesquels on voit le groupe répéter, réaliser le "sound check" ou encore plaisanter (avec un Ozzy Osbourne mimant un brossage de dents avec un balai).

Durant le set, le groupe interprète des extraits de leurs deux premiers albums, "Black Sabbath" (1970) et "Paranoid" (1971) :

"Paranoid",

"Hand of doom"

"Iron Man"

"Black Sabbath"

"N.I.B."

"Behind the wall of sleep"

"War pigs"

"Fairies wear boots".

 

"War Pigs", un titre militant

Le 18 septembre 1970, le groupe britannique Black Sabbath sort son second album, "Paranoid", un chef-d’œuvre considéré toujours aujourd’hui comme l’un des albums fondateurs et majeurs de l’histoire du hard rock/heavy metal. C’est dans le cadre de la promotion de celui-ci que le groupe apparaît dans l’émission "Pop Shop".

L’album aurait dû s’intituler "War Pigs", en référence à une célèbre plage présent sur l’album. "War Pigs" est un titre militant, véritable condamnation de l’engagement du Royaume-Uni dans la guerre du Vietnam.

"Paranoid", un succès inattendu

Sur l’album, on retrouve aussi cette plage titre, qui va devenir pendant de nombreuses années le "morceau signature" de la formation ainsi que celui d’Ozzy Osbourne par la suite, dans le cadre de sa carrière solo : "Paranoid".

L’histoire de la création de ce morceau est la suivante : Black Sabbath est à la recherche d’un morceau supplémentaire pour l’album, un titre accessible, direct, qui pourrait être un bon 45 tours pour promouvoir l’album. Cependant, le groupe se retrouve devant l’angoisse de la page blanche et est à court d’inspiration.

Les musiciens s’accordent alors une petite pause bien méritée, se rendent au pub du coin pour y descendre quelques bières et puis reviennent en studio. A peine arrivé, le guitariste Tony Iommi prend sa guitare et joue ce riff incroyable, suivi directement par Bill Ward à la batterie. Ozzy Osbourne et Geezer Buttler rejoignent les deux autres musiciens, commencent à "jammer" et, en l’espace d’à peine 35 minutes, ce futur succès "Paranoid" voit le jour.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK