Amon Amarth au Graspop

Amon Amarth au Graspop
Amon Amarth au Graspop - © Tous droits réservés

Le batteur Jocke Wallgren et le guitariste Johan Soderberg d’Amon Amarth sont venus nous voir en studio.

Le groupe suédois sera à 20h40 sur la Mainstage pour leur 6ème venue sur les terres de Dessel.

Amon Amarth a sorti l’album " Berserker " le 3 mai dernier, et si le nouveau batteur, grand fan d’Amon Amarth avant d’intégrer le groupe, attendait les réactions des fans avec nervosité, le guitariste était plutôt curieux de lire les reviews de la presse.

Il faut dire que c’est le premier album depuis l’arrivée du batteur Jocke Wallgren en 2016, lui qui est entré dans le groupe sous les recommandations de Tobias Gustafsson, laissant la place vacante.

Sur ce nouvel album, une ambiance un peu différente, moins death metal, aux sonorités plus heavy metal classique. En réalité, c’est le reflet fidèle des influences du groupe, et de Johan Soderberg en particulier, qui a eu envie de faire de la musique en écoutant l’album " Piece of Mind " d’Iron Maiden, sorti en 1983.

Le soin apporté aux concerts, au décorum, aux accessoires et autres éléments scénographiques est aussi en filiation directe avec Iron Maiden sur scène, " et nous avons aujourd’hui les moyens financiers pour le faire ", ajoute Johan, présent dans le groupe depuis 1998.

Amon Amarth est une machine bien rodée et qui garde un cycle constant dans ses productions : un album tous les deux ou trois ans, selon le rythme naturel des tournées (aux USA, en Europe, en Russie, en Australie, au Japon), qui les ramène chez eux juste à temps pour composer le suivant. Dans ce même ordre d’idée et de discipline, ils changent aussi de production tous les deux ou trois albums, pour insuffler un son nouveau et un vent de fraîcheur.

Pour ce " Berserker ", dernier né de leur discographie, les membres du groupe ont travaillé un peu différemment. Dans un premier temps, les interactions entre eux ne se font que via internet. Chacun envoie sa contribution au suivant, qui y ajoute alors les voix, les guitares, la batterie,… les démos sont finalisées et ce ne sont que les dernières touches qui sont ajoutées en studio.

Par contre, ils ont décidé cette fois de compléter un morceau à la fois, de A à Z, et non plus d’enregistrer d’abord toutes les voix de l’album, puis toutes les pistes de basse,… une évolution naturelle en lien avec ce nouveau disque, dans lequel chaque morceau raconte une histoire. Parfait contraire de " Jomsviking ", le concept-album sorti précédemment.

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK