Alice Cooper : toute la théâtralité des spectacles était déjà présente au lycée

Le parrain du Shock Rock est revenu sur ses fameuses mises en scène que nous connaissons tous aujourd’hui lors de ses concerts, et en a expliqué ses origines.

Dans son interview pour Classic 21, il a expliqué à notre animateur Cyril Wilfart que son groupe à l’école s’appelait les Earwigs. Ils faisaient tous partie de l’équipe de course à pied, et à l’époque, les Beatles envahissaient l’Amérique avec la Beatlemania :

"On a donc décidé, lors d’un spectacle organisé par l’école, de mettre des perruques, de porter nos tenues de course, de mettre des lunettes de soleil et de jouer de la guitare. On a changé les paroles des chansons des Beatles pour les mettre en lien avec notre équipe d’athlétisme : " [chante] I’ll beat you yeah, yeah, yeah !""

A écouter à 7 : 53 min dans la vidéo :

Il poursuit : "Ce qui est le plus bizarre avec ce spectacle, c’est peut-être une coïncidence mais nous suivions également tous des cours de journalisme. Et dans la classe, il y avait une guillotine avec laquelle nous devions détruire nos articles quand nous les rendions en retard… Nous avons alors décidé de la mettre sur scène – sans jamais penser que plus tard, cet objet serait le moment central de nos concerts !"

Le cercueil a également fait son apparition lors de ce set : "Et puis, un de nos amis nous a présentés en sortant d’un cercueil… pour je ne sais quelle raison, ça a rencontré un franc succès !"

"C’est dingue de se dire que, quand on faisait les idiots sur scène à 16 ans, ces différents éléments finiraient par nous définir, des années plus tard !"

Le nouvel album, "Detroit Stories"

Detroit Stories sort en hommage à la ville natale d’Alice Cooper ce 26 février 2021.

C’est à Detroit que l’aventure d’Alice Cooper a débuté : en 1970, le jeune producteur Bob Ezrin est entré dans une ferme de la banlieue de la ville pour travailler avec lui. Ils ont rapidement abandonné l’univers hippie et peace and love, pour partir vers un côté plus sombre de sa ville natale, et cette scène rock légendaire qui a donné naissance au hard rock, garage rock, soul, funk, punk… et plus encore.

Cinquante ans plus tard, les deux hommes ont décidé de réitérer l’expérience, dans la veine de l’EP "Breadcrumbs" sorti l’an dernier.

Detroit Stories est disponible en CD, CD + DVD Digipak, CD Box Set (dont un CD, Blu-ray, T-shirt, masque, lampe de poche et 3 stickers), et un 2LP, tout ça le 26 février 2021.

Le DVD et Blu-ray proposeront aussi A Paranormal Evening At The Olympia Paris pour la première fois en vidéo.

Pour son anniversaire au début du mois, il a dévoilé un nouvel extrait de cet album, intitulé "Social Debris", juste après "Our Love Will Change The World" et "Rock & Roll".

 

Dans une nouvelle interview, l’artiste, qui s’est récemment fait vacciner contre le Covid-19 après avoir contracté la maladie, est également revenu sur ses débuts et ses influences, en expliquant qu’il voulait que les Stones passent "pour des enfants de chœur" à côté de lui.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK