Alice Cooper explique les effets du Covid-19 sur lui

Le chanteur a en effet contracté la maladie à la fin de l’année 2020 et partage aujourd’hui son expérience.

"Cela m’a juste complètement épuisé," explique-t-il au Good Day Rochester. "Pendant trois semaines, j’ai eu l’impression d’avoir boxé 12 rounds contre Roberto Duran. J’étais abattu."

"Et puis au fur et à mesure que les jours passent, vous vous sentez de mieux en mieux. Après un mois, vous êtes guéri. Et puis aujourd’hui, je suis un anticorps ambulant."

Alice Cooper, 73 ans, avait déclaré en février à Blabbermouth s’être fait vacciner lui et sa femme à Phoenix, Arizona, même après avoir contracté la maladie : "On s’est fait vacciner malgré avoir eu le Covid," avait-il déclaré. Il avait ensuite confié au NME : "Cela ne fait pas mal du tout. J’aurai ma deuxième piqûre le 2 mars. Pour le moment, ils vaccinent environ 10.000 personnes par jour. La lumière au bout du tunnel est donc en vue !"

Alice Cooper a expliqué récemment sa première expérience de drogue avec Jimi Hendrix, mais il a aussi révélé l’identité du seul musicien qui l’appelle Vincent Damon Furnier, et l’arrivée d’un livre intitulé Alice Cooper In The 1970s, écrit par Chris Sutton, pour le 28 mai prochain.

Sur Classic 21, notre animateur Cyril Wilfart l’a rencontré à l’occasion de la sortie de son album Detroit Stories.

L’artiste est notamment revenu sur ses débuts, et la théâtralité de ses concerts qui trouve ses origines déjà au lycée, et également sur un titre du dernier album écrit en hommage au guitariste original Glen Buxton.

A voir ci-dessous :

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK