Aerosmith : Brad Whitford estime que le Brexit complique vraiment tout pour la prochaine tournée européenne

Le guitariste a même été jusqu’à dire qu’il n’était pas certain que la tournée puisse se faire.

Celle-ci devait avoir lieu en 2020, a ensuite été reportée à cette année pour encore être repoussée en 2022 - avec un passage prévu chez nous en Belgique au Graspop.

Et c’est au micro de Joe Bonamassa qu’il a confié que ce projet était un "rêve illusoire" pour deux raisons : le Brexit et l’âge des membres du groupe.

"L’année passée, ils ont tenté de faire une tournée européenne, et maintenant ils en parlent pour l’année prochaine," explique-t-il dans l’émission Live From Nerdville. "C’est un rêve illusoire maintenant. Rien ne va se passer pendant longtemps. Je ne sais pas ce que mes partenaires ont en tête quand ils pensent que ça va réellement se faire."

"Et puis il y a aussi le Brexit qui complique nos voyages en Europe : c’est tellement plus difficile d’obtenir un visa de travail maintenant. Ça va être un autre cauchemar. J’ai vraiment des doutes qu’Aerosmith joue encore à ce stade, car l’âge devient aussi un facteur à prendre en compte."

 

Entre-temps, le groupe s’est associé à la célèbre marque de moto Harley Davidson pour développer une nouvelle ligne de vêtements pour hommes et femmes à découvrir ici. Elle sera disponible dans le monde entier via le site d’Harley-Davidson.

Steven Tyler faisait aussi l’actualité ces derniers mois avec sa prestation en compagnie de Billy Gibbons de ZZ Top sur le titre "Rattlesnake Shake" une composition de Peter Green qui sortait en 1969 sur l’album de Fleetwood Mac, Then Play On.

En février, on apprenait que c’est une voix féminine qui aurait dû chanter le hit "I Don’t Want To Miss A Thing", avant que celle de Steven Tyler n’impressionne la production.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK