Adele dit non à Trump

Adèle.
Adèle. - © Tous droits réservés

Adele a demandé à Donald Trump de ne plus utiliser ses morceaux durant sa campagne présidentielle.

Après Neil Young, Steven Tyler, Michael Stipe et Arno, c'est au tour d'Adele d'être fâchée sur Donald Trump. Le candidat à la primaire républicaine pour l'élection à la présidence des États-Unis a l'habitude d'utiliser des titres de groupes sans avoir l'autorisation de ceux-ci, ce qui ne plait pas forcément aux principaux concernés.

Trump avait utilisé les morceaux "Rolling In The Deep" et "Skyfall" ce qui a déplu à la chanteuse qui a fait savoir via son porte-parole qu'elle n'avait pas donné son aval pour que sa musique soit employée dans une campagne politique.

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK