89ème SALON de BRUXELLES, 7e partie et fin

salon auto
16 images
salon auto - © Tous droits réservés

Terminons la visite du salon par le tour des stands : Dacia, Honda, Mitsubishi, Saab, Subaru, Toyota, Volkswagen et Volvo

Un conseil : évitez de signer sur place un bon de commande sauf s’il est mûrement réfléchi. Donnez au concessionnaire de votre région le soin de vous faire une proposition de transaction... Après avoir été au salon.

DACIA Palais 9

Première nouvelle, DACIA n’est pas dans le même palais que RENAULT. La marque roumaine continue donc à se différencier, comme dans les concessions. La première des concessions exclusivement DACIA était celle de Mons ; de plus en plus, les deux marques ont leur propre show-room.

Depuis son introduction en Belgique en 2006, la marque a connu une progression fulgurante pour terminer l’année 2010 à la 15e place sur le marché des véhicules particuliers, avec 10 205 véhicules vendus contre 670 exemplaires la première année. Le succès de la marque repose principalement sur le rapport prix/espace/performances qu’elle met en évidence. La gamme, qui compte entre-temps 6 modèles différents, ne cesse d’accroître son pouvoir d’attraction, de se moderniser et de s’étoffer.

Les meilleures ventes sont sans conteste Dacia Sandero, qui représente 42 % des ventes et Dacia Duster, un SUV compact qui en 2010 comptabilisait à lui seul 25 % des ventes totales, après à peine 6 mois sur le marché belge.

À l’occasion du salon de l’Auto de Bruxelles, Dacia sort une nouvelle carte de son jeu, portant sur la berline familiale Logan et la berline cinq portes compacte Sandero. Dotées d’un bloc moteur 1.5 dCi, ces voitures n’émettent que 104g/km de CO2 et bénéficient à cet effet toutes deux de la prime gouvernementale de 15%.

La Logan dCi 75 avec FAP est disponible à partir de 7990 € TVAc (prime gouvernementale comprise), et est donc le diesel au meilleur prix sur le marché belge.

Quant à la Sandero dCi 75 avec FAP, elle est disponible à partir de 9180 € TVAc (prime gouvernementale comprise).

Ceci étant, sans vouloir freiner l’enthousiasme de l’importateur et des acheteurs potentiels, je crois qu’il faut oser dire que les miracles n’existent pas et que les DACIA, avec toutes leurs qualités ((dont celle de fiabilité) sont un cran en dessous des normes (notamment de niveau sonore et de confort) auxquelles les autres marques nous ont globalement habitués.

Le constructeur présentera également le Duster qui participera au rallye des Gazelles cette année.

HONDA

Présentée en première mondiale à Paris, la Jazz hybride est annoncée chez nous pour dans quelques mois (en avril). Elle se montre assez logiquement à Bruxelles pour séduire un public attentif à l’écologie. HONDA rappelle ainsi qu’il est le seul, avec TOYOTA/LEXUS à proposer actuellement sur le marché des véhicules hybrides : l’Insight et la Jazz. Ses qualités sont nombreuses et sa modularité n’est que l’une d’entre elles. Elle reçoit le même système que l’Insight et ses émissions atteignent 104 gr de CO2 au km. Malgré le placement des batteries sous le plancher, la capacité du coffre a été maintenue sièges en position normale ou rabattus avec plancher plat (845 l).

MITSUBISHI Palais 9

L’ASX de MITSUBISHI n’est pas tout neuf et il a raté de peu la première marche du podium dans l’élection de la « voiture familiale VAB de l’année ». Son intérêt réside aussi dans son tout nouveau 1800 diesel, un moteur maison assez remarquable.

Sue le stand, il faut également aller voir la maman des CITROEN C-Zéro et PEUGEOT iOn : l’i-Miev, l'originale, est comme les deux autres entièrement électrique.

 

SAAB Palais 7

Le constructeur suédois qui nous offre une belle campagne de pub en radio veut montrer qu’il reste bien présent sur le marché. A voir, sa belle 9-5 et le futur SUV compact 9-4X.

SUBARU Palais 9

Le constructeur spécialisé dans la conception de voitures à quatre roues motrices montre sur son modeste stand l’Impreza en version quatre portes.

Il met aussi en évidence le Forester qui a enfin reçu une récompense qu’il mérite depuis longtemps. En effet, ce SUV a été élu meilleur crossover de l’année. Il n’avait face à lui que des concurrents à quatre roues motrices et c’est son moteur diesel qui a fait en partie la différence. Certes, la traction intégrale est un élément de sécurité qui, selon ses détracteurs, augmente la consommation et l’émission de CO2 mais, d’après les mesures des journalistes de 4x4 Plus Magazine, organisateurs de l’événement « élection des 4x4 de l’année », cette augmentation s’avère minime (moins de 0,5 l/100 km avec la même motorisation et le même style de conduite) et donc négligeable en regard du bénéfice de la sécurité.

TOYOTA Palais 8

En vente dès février 2011, le nouveau Verso-S signe le retour de TOYOTA sur

le marché des petits monospaces du segment B - un créneau qu’il a lui-même

créé avec la Yaris Verso en 1999. Ce segment a presque triplé de volume depuis 2002 - une croissance caractérisée par la baisse de cylindrée et qui touche une clientèle toujours plus diversifiée, conquise en grande partie par la modularité intérieure et l’espace de chargement d’un monospace. Le Verso-S mesure moins de quatre mètres, mais offre habitabilité et volume de chargement compétitifs grâce à l’exploitation optimale de l’espace. Il est proposé avec un 1,3 litre Dual VVT-i ou un 1,4 litre D-4D.

L’autre vedette du stand sera l’Auris HSD qui offre la particularité d’être le premier modèle de voiture à offrir au choix : moteur essence, diesel ou 100% hybride. Elle est exclusivement conçue et fabriquée pour le marché européen.  

VOLKSWAGEN Hall Reine Astrid

VOLKSWAGEN a réussi à placer 43 véhicules sur sont stand !

Qu’y verrez-vous

L’Eos, la Jetta, les Passat et Passat Variant, le Touran, le CrossTouran, le Touareg Hybrid, le Sharan, les Caddy et Caddy Maxi, le Crafter et l’Amarok. Et si ça ne vous suffit pas, on vous expliquera aussi quelques technologies. De quoi vous occuper pendant un moment : « Stop&Start », récupération d’énergie, entraînement hybride, propulsion au gaz naturel, nouveaux assistants à la conduite (Passat), transmissions intégrales (Amarok). Madame (Monsieur) est servi(e).

L’Eos, le coupé-cabriolet a été présenté à Los Angeles à la mi-novembre. Il a été perfectionné sur le plan technique, restylé et rendu plus attrayant grâce à l’adoption de nouveaux équipements. Vue de dos, l’Eos se reconnaît désormais à ses nouveaux feux arrière à DEL en deux parties et à son pare-chocs redessiné, dans lequel est intégré un diffuseur. Elle se singularise avec un équipement de premier ordre : l’ordinateur de bord avec écran couleur, le système de gestion automatique de la portée des phares (en option) et le « Park Assist » de la deuxième génération, un « Keyless Access », dont les fonctions sont élargies à l’ouverture et à la fermeture du toit à l’aide de la télécommande de la clé. Le recours à la BlueMotion Technology a permis de réduire la consommation.

La Jetta de conception entièrement nouvelle ne partage désormais plus aucun élément de carrosserie avec la Golf et chaque moteur sera caractérisé par une cylindrée réduite associée à une suralimentation. Quatre des six motorisations prévues seront nouvelles. Il s’agit d’un 1.2 TSI de 77 kW/105 ch, d’un 1.4 TSI de 118 kW/160 ch, ainsi que de deux turbo-diesels, à savoir un 1.6 TDI de 77 kW/105 ch et un 2.0 TDI de 103 kW/140 ch. Le 1.2 TSI et le 1.6 TDI adopteront un dispositif Stop & Start et le système de récupération d’énergie au freinage et à la décélération.

Commercialisée dans plus de 100 pays de par le monde, la Passat de VOLKSWAGEN incarne l’un des plus grands succès de l’histoire automobile. Les plus de 15 millions d’exemplaires vendus depuis 1973, date de son lancement, en sont une belle preuve.

Que sa face avant ressemble à celle de la Phaeton ne change rien à l’affaire. Ce n’est pas par son design que la Passat de 7ème génération va se distinguer du modèle précédent. Il faut chercher ailleurs les modifications.

Jusqu’à 19% de consommation en moins. Là, on comprend mieux. Les dix moteurs – de 77 kW (105 ch) à 220 kW (300 ch) – gagnent en sobriété qu'ils tournent à l'essence ou au mazout. La nouvelle Passat allonge sa liste d'équipements que ce soit de série ou, malheureusement, en option.

Le Touran a subi des modifications surtout stylistiques et d’équipements et on lui adjoint maintenant un CrossTouran d’aspects baroudeur et sportif. On lui a offert une garde au sol rehaussée de 2 cm et des pneus (larges de 215 mm à l’avant et de 235 mm à l’arrière) montés sur des jantes de 17 pouces. Elargisseurs d’aile, garnitures de bas de caisse, pare-chocs spécifiques et profilés de protection des portières contribuent aussi à son look.

Si vous suivez le Dakar, vous le savez, VOLKSWAGEN fabrique aussi (en Argentine) un pick-up. Avec l’Amarok, Volkswagen Nutzfahrzeuge intègre dès à présent le segment de marché des pick-up de gabarit moyen, qui représente à l’échelle mondiale un volume commercial annuel de deux millions de véhicules.

L’Amarok est lancé à l’échelle mondiale en version 4 portes sous sa déclinaison « double cabine ». Une version « simple cabine » sera proposée à la fin de 2011. Avec l’Amarok, Volkswagen Nutzfahrzeuge commercialise deux turbodiesels high-tech, fiables, économiques et propres. Le 2.0 BiTDI, doté de l’injection à rampe commune, développe 120 kW (163 ch) et dispose d’un biturbo qui assure une suralimentation régulée à deux niveaux, laquelle génère un couple de 400 Nm dès 1.500 tr/min. L’autre motorisation, un quatre cylindres TDI de 90 kW (122 ch) est équipée d’un turbocompresseur à géométrie variable et affiche un couple maximal de 340 Nm dès 2.000 tr/min. Ces deux moteurs sont couplés à une transmission manuelle à 6 rapports. En fonction des marchés, trois systèmes de transmission sont disponibles : la transmission intégrale permanente, la transmission intégrale enclenchable et la propulsion. Grâce à ces dimensions et à une charge utile de 1,15 t, on peut également transporter des équipements de sport tels que des quads ou de grands outils de travail. Quatre œillets d’arrimage disposés dans les coins de la surface de chargement sécurisent ce dernier durant le trajet. L’Amarok peut tracter jusqu’à 2,8 t (pente de 12%).

 

Le Caddy n’est pas en reste en matière de renouvellement ; Sa nouvelle génération est également disponible avec un empattement long (Maxi), ainsi qu’avec la transmission intégrale 4motion (une exclusivité dans le segment), que l’on trouve à la fois sur le Caddy et sur le Caddy Maxi. Pour la première fois, la deuxième rangée de sièges des deux modèles peut être déposée. On obtient ainsi une zone de chargement (jusqu’au toit) de 3.030 l pour le Caddy à cinq places et de 3.880 l pour le Caddy Maxi. La nouvelle version du Caddy aussi peut être équipée de série ou en option d’une banquette en troisième rangée. Celle-ci lui permet d’accueillir sept occupants.

VOLVO Palais 6

Même si elle parcourt nos routes depuis un certain temps, c’est une première belge. Entendez par là qu’elle n’a jamais été présentée dans un salon de l’auto en Belgique. Je veux parler de la très belle et très efficace VOLVO V60. Directement déclinée de la S60, la berline, elle vient se positionner astucieusement entre les V50 et V70. Berline et break en profiteront pour dévoiler la ligne de kits carrosserie au look sportif R-Design. Côté pragmatique, Volvo exposera aussi un concept de C30 électrique, reposant sur la technologie de la pile à combustible.

Le site du salon : www.salonauto.be

Le site spécifique pour le salon des poids lourds : www.truck-transport.be

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK