89ème SALON de BRUXELLES, 1ère partie

salon auto
11 images
salon auto - © Tous droits réservés

C’est ce samedi 15 janvier que s’ouvre le salon de l’auto de Bruxelles. Je vous propose un tour des stands qui devrait vous permettre de préparer votre visite ou de regretter de ne pas pouvoir y aller. Voici en premier lieu: Abarth, Audi, Chevrolet et Citroen.

Même s’il ne s’agit pas là de son appellation officielle qui est « salon des utilitaires, des voitures de loisirs et de la moto », c’est le nom sous lequel le public en parle. C’est donc lui que nous retenons et nos amis motards ne nous en voudront pas !

Si les journalistes ont la chance d’aller découvrir un peu partout dans le monde des nouvelles voitures (et motos), ce n’est pas le cas de tout le monde. Bruxelles est donc une belle vitrine, l’endroit où il faut aller pour voir les nouveaux modèles et, éventuellement, faire la bonne affaire en ayant la possibilité de pouvoir, en quelques heures, comparer tous les véhicules du marché et les conditions « salon ». Puisque, pour rappel, à Bruxelles, on peut signer un bon de commande pour acheter la voiture de ses rêves. Pas sur tous les stands puisque, notamment, OPEL et FORD n’ont pas de vendeurs sur leur stand. Un conseil : évitez de signer sur place un bon de commande sauf s’il est mûrement réfléchi. Donnez au concessionnaire de votre région le soin de vous faire une proposition de transaction... Après avoir été au salon.

 

ABARTH Palais 5

Première belge de la nouvelle Abarth 695 Tributo Ferrari. Les performances sont établies via le moteur 1.4 Turbo T-Jet 16V (180 ch) combiné à une boîte robotisée de compétition Abarth gérée électroniquement avec des palettes au volant. Elle est disponible en nombre limité seulement en quatre couleurs : rouge, bleue, grise et jaune. L’Abarth 695 Tributo est présentée pour la première fois dans sa version jaune à l’occasion du Salon de Bruxelles. Seulement 62 unités sont prévues pour le Belux.

Les autres nouveautés sur le stand : la Punto Evo Esseesse et la 500C Esseesse sans oublier la gamme déjà bien connue des 500, 500C, et Punto Evo.

AUDI Palais 5

La nouvelle A6 berline est lancée sur le marché à l'occasion du salon. Elle est présentée chez nous en première européenne. Par comparaison avec le modèle précédent, elle est plus courte et plus basse de quelques millimètres. Sa largeur et, surtout, son empattement ont en revanche augmenté. Il vous faudra de bons yeux pour distinguer la nouvelle A6 de l'ancienne ! Le peaufinage aérodynamique, qui inclut également le soubassement caréné et la ventilation du compartiment moteur, a amélioré le Cx par comparaison avec celui du modèle précédent. Une climatisation automatique et l’interface multimédia MMI sont de série. En option, AUDI propose un affichage tête haute et ce n'est là qu'un exemple dans la (longue) liste des options qui amènent la voiture et son prix vers des sommets de confort et de sécurité, voire de sportivité. Six moteurs (deux à essence et quatre TDI) sont disponibles dès le lancement. Ils développent des puissances échelonnées entre 120 kW (163 ch) et 220 kW (300 ch). Tous disposent du « Stop-Start ». Toutes motorisations confondues, la consommation moyenne de l’A6 a été réduite de près de 19% par comparaison avec celle du modèle précédent. Le moteur le plus efficace de la nouvelle A6 est le 2.0 TDI remanié de 163 ch (pour la Belgique). Selon le cycle de conduite européen, l’A6 brûle 4,9 l de mazout aux 100 km. Il va sans dire qu'une AUDI ne serait pas une AUDI si elle n'était disponible en quattro. Le système a été amélioré. Et bien sût, des boîtes différentes sont disponibles.

AUDI proposera ultérieurement son deuxième modèle hybride de série, après le Q5 hybrid quattro.

Sur le stand, et nul doute qu’on va s’attrouper autour d’elle, trônera en première présentation officielle en Belgique l’A7 Sportback.

Et puis aussi les incontournables (liste exhaustive) A4 Avant (120 gr de CO2), A4 Avant S-line, S4 Avant, A4 Allroad, Q5 e-line, A6 Allroad, Q7 et Q8.

Sans oublier notre Belge A1 avec deux versions dont une S-line.

CHEVROLET (absent du salon)

L’année écoulée fût une année couronnée de succès pour CHEVROLET en Belgique. Au total, l’importateur a vendu 5.320 véhicules ce qui représente une croissance de pas moins de 25 %. Pourtant, la direction de CHEVROLET Belgique a décidé que le salon se ferait chez les concessionnaires et non à Bruxelles. Cela n’empêche pas la présentation de toute la gamme (Spark, Aveo, Cruze et Captiva) dans les points de vente et celle d’une nouveauté de taille : l’Orlando, un MPV à 7 places. Pour célébrer dignement la victoire de la Cruze en WTCC (sous la houlette de notre compatriote Eric NEVE), un kit « WTCC » est proposé sur la Cruze. En outre, durant le « Salon de l'Auto chez les concessionnaires », la nouvelle version de la Spark, l'édition Sparkling, pourra être vue dans les showrooms. Et tous les avantages « Salon » habituels, tels que les prix nets - avec des réductions qui peuvent s’élever jusqu'à 30 % - pourront être actuellement obtenus auprès de chaque concessionnaire.

CITROEN Palais 4

On l’a déjà vue à Bruxelles l’an dernier, mais la marque française montre à nouveau avec fierté sa C-Zéro. Il faut rappeler qu’il s’agit d’une voiture dite « full électrique » qui fonctionne donc uniquement sur batterie à recharger (autonomie annoncée de +/- 160 km) et qui répond à trois impératifs : zéro litre de carburant, zéro émission de CO2 et zéro pollution sonore. Rappeler aussi que sur le stand PEUGEOT, on voit la même voiture appelée là iOn et qu’elles sont toutes deux issues d’un accord entre MITSUBISHI et PSA. Les Japonais montrent évidemment sur leur stand la « mère » des deux autres : la i-Miev. C-Zéro et iOn sont les deux premières voitures électriques commercialisées en Belgique sur un mode qui inclut l’ensemble des prestations qu’on est en droit d’attendre d’une firme de renom. La C-Zéro peut être essayée au Palais 2.

En fait de voiture électrique, il y a également la présentation du Citroën Berlingo First Electrique « Powered by Venturi » : capacité de charge (575kg) et volume de chargement inchangé par rapport au modèle thermique (3 m³). Il est déjà commercialisé et les premières livraisons vont avoir lieu.

Citroën va aussi montrer en première belge la Survolt qui avait été montrée à Paris. Ce concept-car 100 % électrique devenu réalité affiche des performances dignes d’une voiture de course.

Autre nouveauté importante sur le stand, la nouvelle C4. Même si elle circule déjà sur nos routes, c’est la première fois qu’elle se montre officiellement en Belgique. On la découvre en essence THP 156 ch avec boîte manuelle pilotée (j’aime) et en diesel HDI de 110 ch avec boîte manuelle. C4 est proposée, dès son lancement, avec la technologie micro-hybride e-HDi. Cette technologie, dotée d’un Stop&Start de dernière génération et d’un système de récupération d’énergie, sera très rapidement étendue au reste de la gamme, à commencer par les nouvelles versions des CITROËN C5 et C4 PICASSO.

Autre première belge : la DS3 Racing. Elle va intéresser les amateurs de sensations avec son 1600 THP qui délivre la bagatelle de 200 ch. Rappelons que c’est une DS3 WRC qui sera engagée en championnat du monde des rallyes dès 2011 avec, au volant, notamment un certain LOEB.

Il faudra encore attendre pour la voir sur nos routes (plus très longtemps), la DS4 est également de la partie. Deux versions sont montrées au Palais 4, une 1600 THP essence de 200 ch et une diesel 2 l HDI de 150 ch. Toutes deux avec boîte manuelle.

Le site du salon : www.salonauto.be

Le site spécifique pour le salon des poids lourds : www.truck-transport.be

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK