7 albums essentiels de Paul McCartney

7 albums essentiels de Paul McCartney
8 images
7 albums essentiels de Paul McCartney - © Tous droits réservés

1) Band on the Run (1973)

3ème album de Paul McCartney et de ses Wings, "Band on the Run" est l'une des plus célèbres productions de la discographie du musicien britannique. Enregistré en partie dans des conditions catastrophiques au Nigeria, l'album sera finalement terminé à Londres dans un cadre bien plus adapté et sécurisant. C'est sur cet album que l'on retrouve des classiques tels que "Jet", "Band on the Run", "Bluebird" ou encore "Let Me Roll It".

A propos de ce titre, les fans y trouveront quelques ressemblances avec des morceaux des Beatles, et principalement ceux chantés par John Lennon. Interviewé en 2010 à ce propos Paul McCartney précisera:

Let Met Roll It n’était pas pour John, je l’ai fait juste dans le même style de ce qu’on faisait avec les Beatles, principalement pour les titres de John. Avec cet écho sur la voix etc. Mais je ne pouvais pas me dire ‘Ok, je ne vais pas mettre d’écho sur la voix parce que John le faisait’. Vous comprenez ? Pour vous dire la vérité, c’était un titre qui parlait vraiment de comment rouler un joint. Le titre ‘Dear Friend’ que j’ai écrit quelques années plus tôt sur l’album ‘Wild Life’ était vraiment une réponse à John et une tentative de réconciliation avec lui 

2) McCartney (1970)

Premier album solo de Paul McCartney sorti le 17 avril 1970, soit un mois avant la sortie du dernier album des Beatles, "Let It Be", il est enregistré dans des conditions plutôt inhabituelles. C'est à la campagne dans sa ferme en Ecosse, loin des grandes villes, que McCartneyr réalise cet album dans lequel il joue de tous les instruments lui-même (basses, guitares, batteries, claviers etc). Sa seule collaboratrice sur l'album est sa femme, Linda McCartney. Il expliquera bien plus tard:

Je commençais ma relation avec Linda et cet album était une évasion de mes problèmes avec les Beatles. J'allais à la maison rejoindre ma nouvelle famille, le bébé, ce qui a transformé ma vie... J'étais comme un professeur dans son laboratoire. C'était un album très simple, un pur plaisir

3) Ram (1971)

Second album solo de Paul McCartney, (bien qu'"étiqueté" "Paul et Linda McCartney"), Ram est sorti au mois de mai 1971. Contrairement à "McCartney", le musicien n'enregistre plus l'album seul et s'entoure aussi d'une sélection de prestigieux musiciens. 

On y retrouve notamment les guitaristes David Spinozza et Hugh McCracken, le batteur Denny Seiwell ainsi que le trompettiste Marvin Stamm. C'est sur cet album que sont publiés des classiques tels qu'"Another Day", "Too Many People" ou encore le titre "Uncle Albert/Admiral Halsey" aux arrangements somptueux qui vaudront d'ailleurs un Grammy Award en 1971 à Paul McCartney. 

4) Venus and Mars (1975)

 

6ème album de Paul McCartney et 4ème à sortir sous le nom des Wings, il sort le 30 mai 1975. "Venus and Mars" succède au triomphe de "Band on the Run". Si McCartney et son groupe n'arriveront pas à atteindre le même succès que le précédent, l'album se vendra très bien à sa sortie malgré quelques critiques très agressives de la presse. C'est sur "Venus and Mars" que l'on retrouve le grand classique "Listen to What the Man Said". A noter que l'album sera enregistré en partie aux studios Abbey Road mais aussi à la Nouvelle-Orléans et en Californie...

5) Flaming pie (1997)

10ème album de Paul McCartney sorti en mai 1997, "Flaming Pie" est empreint d'une vague de nostalgie et marque un véritable retour aux sources. 

Produit par George Martin, le légendaire "5ème Beatle", et par Jeff Lynne (Monsieur Electric Light Orchestra), l'album est également marquée par la participation de Ringo Starr à la batterie notamment sur le titre "Beautiful Night" à l'ambiance unique qui nous ramène dans les années 60...

J'ai déterré ce vieux titre pour quand Ringo allait arriver, j'ai changé un peu les paroles et c'était vraiment comme à la grande époque. J'ai alors réalisé qu'on n’avait plus fait ça depuis tellement longtemps. Mais c'était vraiment confortable. Et c'était toujours là! 

Paul McCartney

6) McCartney II (1980)

Suite à l'aventure Wings, McCartney revient au principe de son premier album, c'est à dire d'enregistrer l'ensemble de l'oeuvre en jouant seul de tous les instruments. Pour célébrer cette nouvelle décennie, McCartney plonge corps et âme dans le son de la new-wave. Résultat? Notamment le titre "Coming Up" qui cartonne à sa sortie...

7) Run Devil Run (1999)

Suite à la disparition de Linda McCartney en avril 1998, McCartney  traverse l'une des plus grandes épreuves de sa vie... En 1999, pour renouer avec la musique et faire son retour, il décide de se faire plaisir en invitant une liste de musiciens prestigieux (parmi ceux-ci citons notamment David Gilmour ou encore Ian Paice de Deep Purple) afin de rejouer quelques titres de rock'n'roll qui lui tiennent particulièrement à cœur. Le résultat est spontané, vivifiant, et porté par la production de Chris Thomas, qui avait enregistré une bonne partie du "White Album" des Beatles.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK