50 ans après sa mort, les souvenirs de Jimi Hendrix en Belgique font toujours vibrer

Jimi Hendrix en concert devant son public à Mouscron en 1967
8 images
Jimi Hendrix en concert devant son public à Mouscron en 1967 - © Tous droits réservés

"Un Ovni, une tornade, du jamais vu !" Le dimanche 5 mars 1967 restera une journée particulière pour les amoureux du rock en Belgique. Ce jour-là, Jimi Hendrix va donner son seul concert dans notre pays. Le Twenty est alors plein à craquer. 500 personnes sont venues admirer la bête curieuse qui vient de sortir son premier single "Hey Joe". 50 ans après la mort de Jimi Hendrix, nous sommes retournés devant cette salle de concert. C’est aujourd’hui une banque et rien n’indique qu’un morceau de l’histoire du rock s’est joué en cet endroit. Aucune inscription, aucun rappel. Juste la sobriété ennuyeuse d’une agence bancaire.

Jean Noël Coghe est dans la salle ce jour-là. Il s’occupe des lumières pendant le concert et il accompagnera le groupe pendant ses déplacements en Belgique. Il se souvient du regard médusé des spectateurs. "Jimi Hendrix, il a une personnalité. Il est grand, un peu voûté et il a des gestes félins. Il monte sur scène, il prend sa guitare et il plaque son premier accord. Et là, le public fait deux pas en arrière alors qu’on était déjà serrés. Parce que c’était un son incroyable. Du jamais vu à l’époque." Pendant que Jean Noël se souvient de cet événement qui a structuré le reste de sa vie, une voiture s’arrête à notre auteur. "Hé Jimi Hendrix… génial !" Un homme semble vouloir participer à la conversation. "J’y étais aussi à ce concert !"

Jimi Hendrix devait ensuite jouer de l’autre côté de la frontière française. "À Mouscron, il jouait vers 16h et il devait ensuite jouer en France le soir même. On a vite remballé le matériel et il fallait absolument éviter la douane qui pouvait vérifier chaque pièce, chaque partie de batterie, chaque paquet de corde de guitare. On ne serait jamais arrivés à l’heure si on avait croisé un douanier zélé. Mais par les petites routes, on a pu arriver à l’heure."

Des plateaux télés et un restaurant à Bruxelles

Lundi 6 mars, Jimi Hendrix est installé dans un hôtel face à la Bourse de Bruxelles. Dans l’après-midi, il a rendez-vous avec la RTB dans le bois de la Cambre. Il se plie aux jeux du playback en jouant Hey Joe devant les caméras entre les arbres. Fin d’après-midi, Jean Noël Coghe accompagne le guitariste dans un restaurant de la rue des Bouchers. Il prendra plusieurs photos pendant le repas. L’une d’entre elles sera reprise 20 ans plus tard par le dessinateur Moebius et sera au centre d’un procès. L’avocat de Jean Noël demandera un million de francs de droits d’auteur. Moebius et Jean Noël se rencontreront finalement et décideront de travailler ensemble au lieu de se déchirer dans un recours judiciaire.

Jean Noël Coghe gardera deux autres souvenirs de cette soirée à Bruxelles. Un morceau de sangle de guitare de Jimi Hendrix. "Certains l’auraient vendu mais j’ai préféré le garder avec moi", explique Coghe en sortant le morceau de cuir de sa poche. De sa poche, Jean Noël sort aussi un carton de bière. "Jimi Hendrix avait passé une partie de sa soirée à griffonner son dessous de bière. Il s’est levé en partant et l’a laissé derrière lui. Quand je l’ai récupéré, j’ai découvert qu’il avait tracé trois mots : Are you experienced". Deux mois plus tard, Jimi Hendrix sortait son premier album baptisé Are you experienced. "Donc entre des concerts et des plateaux télés, Hendrix est à Bruxelles en train de travailler dans sa tête sur sa musique et sur son album."

L'ennui dans le regard sur le plateau de la BRT 

Mardi 7 mars, Jimi Hendrix se prête encore au jeu du playback même s’il n’aime pas du tout cet exercice. Il tourne cette fois pour la BRT. La télévision flamande enregistre dans un studio à Waterloo. Le résultat donne un Hey Joe statique, insipide. L’artiste a presque l’air de s’ennuyer sur les images. Parce que la force de Jimi Hendrix c’est la scène. Une boule d’énergie, des impros, des reprises, des amplis qui hurlent. Ce Jimi-là va connaître une carrière fulgurante. Il jouera 527 concerts en quatre ans. Avec notamment, ce passage à Woodstock en 1969. Un moment devenu icône du rock quand Jimi reprend l’hymne national américain en arrachant de sa guitare des sons de bombes qui tombent sur le Vietnam.

Un an plus tard, le 18 septembre 1970, le corps d’Hendrix est retrouvé dans sa chambre d’hôtel à Londres. Un mélange de barbituriques et d’alcool restera officiellement la cause de sa mort. Des déclarations contradictoires et des fantasmes jetteront le flou sur les réelles circonstances. Mort à 27 ans, Jimi Hendrix restera une légende de la musique.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK