11 titres à propos de Londres

11 titres à propos de Londres
11 titres à propos de Londres - © Tous droits réservés

Le monde du rock et de la pop a eu l'occasion de rendre hommage à la capitale britannique à de nombreuses occasions.

Voici 17 titres qui rendent hommage à Londres, ville flamboyante, vivante, et vivier musical inouï. 

A remporter dans le Morning Club cette semaine: un voyage à Londres pour perfectionner votre anglais avec Coach 21

1) The Clash - London Calling

Comment évoquer Londres et la musique, sans citer cet inoubliable "London Calling"  des Clash ? Plage titre du double album événement de l’année 79, "London Calling" se veut un cri d’alerte, un avertissement sur les dangers qui menacent déjà notre belle planète bleue. La guerre nucléaire, l’explosion de centrales, la possibilité d’une inondation incontrôlable sur Londres.  Un titre tranchant et mémorable.

2) Gerry Rafferty – Baker Street

Dans un registre beaucoup plus calme, il y a ce grande classique,  "Baker Street" de l’écossais Gerry Rafferty. Dans ce titre de l'année 1978, le musicien nous emmène dans cette célèbre rue de Westminster, au plein centre de Londres, notamment reconnue comme résidence de Sherlock Holmes dans l’œuvre de l’écrivain Sir Arthur Conan Doyle….

3) The Kinks - Waterloo Sunset

C’est en 1967 que parait cet inoubliable classique des Kinks: “Waterloo Sunset”. Il s’agit d’un titre très personnel pour Ray Davies, leader de la formation britannique. Ce morceau se veut une carte postale de moments vécus dans le quartier de Waterloo Station à Londres. Le premier souvenir évoqué ici est celui du Festival of Britain de l’année 51, grande exposition d’art contemporain dans lequel Ray Davies s’était rendu en compagnie de son père…  Et puis, plus tard, à l’âge de 13 ans, suite à un accident, Ray Davies passera quelques jours au St Thomas’ Hospital toujours dans le quartier de Waterloo, il en gardera beaucoup de souvenirs… Autre moment présent dans cette chanson, c’est cette époque durant laquelle le musicien était étudiant au Croydon College of Art et il changeait de trains à la gare de Waterloo. Puis finalement, Ray Davies se souvient aussi de longue promenade le long du Waterloo Bridge avec sa petite copine de l’époque. Un magnifique morceau délicieusement londonien.

(La version proposée ci-dessous est interprétée en live par le groupe en 1973)

4) Oasis - Columbia 

"Columbia" est un morceau important pour le groupe Oasis, tout d’abord parce que c’est le premier titre que va écrire Noel Gallagher pour le groupe mais aussi le tout premier morceau qu’interprétera le groupe en janvier 1992 lors de son premier concert.

"Columbia" fait référence au Columbia Hotel de Londres situé à Lancaster Gate et qui donne accès sur Hyde Park. Noel Gallagher, alors qu’il était encore roadie pour le groupe Inspiral Carpets, y logeait souvent et y a passé quelques nuits plutôt… surréalistes…

Columbia est présent sur le premier album du groupe, "Definitely Maybe" sorti fin août 1994.

5) Morrissey - Come Back To Camden

Un titre très personnel dans lequel Morrissey évoque le quartier londonien de Camden. Il y a vécu dans la moitié des années 90 et fréquentait à ce moment-là un photographe, Jake Walters, qui est plus que probablement une source d’inspiration pour ce titre…

Ce titre est présent sur l'album "You Are The Quarry", septième album solo de Morrissey sorti en mai 2004.

6) ELO - Last Train To London

En 1979, Electric Light Orchestra sort le très disco “Last Train To London”, ‘le dernier train pour Londres”. Le leader du groupe, Jeff Lynne, se souvient ici d’une époque pas si éloignée durant laquelle il passait des heures interminables dans le train entre Birmingham, sa ville natale, et Londres, la ville qui fera son succès.

7) Paul McCartney & Wings - London Town

En 1978, Paul McCartney et son groupe, les Wings  (formation réduite alors à 3 membres:  Paul McCartney, Linda McCartney et Denny Laine) sortent leur sixième album baptisé "London Town". Sur cet album on retrouve cette très belle plage titre consacrée à la capitale britannique. 

8) Elvis Costello – I Don’t Want to go To Chelsea

Direction l’ouest de Londres dans le quartier de Chelsea. Dans les années 70, Chelsea devient notamment le QG de Malcom McLaren, manager des Sex Pistols et de sa compagne Vivienne Westwood. Ensemble ils tenaient ensemble la boutique "SEX", l’un des symboles du mouvement punk britannique. Ce titre "I Don’t Want to go To Chelsea" (je ne veux pas aller à Chelsea) vient d’une private joke partagée entre les "taximen" londonien et Elvis Costello. Ce titre figure sur l'album "This Year's Model" d'Elvis Costello, sorti en 1978.

9) David Bowie - The London Boys

On remonte au tout début de la carrière de Bowie, en 1966, le très jeune et encore méconnu David Bowie sort un 45 tours "Rubber Band" et en face B on retrouve ce "The London Boys" qui raconte l’histoire d’un jeune garçon de 17 ans qui tente de percer sur une scène londonienne très concurrentielle. La galère, les drogues sont évoquées ici. Un personnage qui ressemble un peu au jeune Bowie de cette époque... A noter que Bowie enregistrera à nouveau ce titre pour le projet inédit "Toy" de 2000/2001 (qui circulera cependant non-officiellement sur internet, dix ans plus tard, en 2011). 

10) Dire Straits – Portobello Belle

Sur son second album, Dire Straits rend hommage à la célèbre Portobello Road, avenue du centre de Londres dans le quartier de Notting Hill, avec le titre "Portobello Belle". Son nom fait référence à la victoire de la flotte britannique sur les Espagnols le 21 novembre 1739 au port de Portobello (Panama). C’est là-bas que se tient le très populaire Portobello Road Market, marché qui attire des milliers de touristes chaque année.

11) The Jam – Carnaby Street

Durant l’été 1977, Paul Weller et son groupe The Jam sortent un nouveau titre "All Around The World", sur celui-ci, en face B on retrouve le titre "Carnaby Street", écrit par le bassiste du groupe Bruce Foxton. Dans la fin des années 60, Carnaby Street sera la rue du Swinging London, des mods et des hippies. Dix ans plus tard, la rue deviendra le lieu de rencontre des punks, puis dans les années 80 des gothiques… Une rue très colorée donc et empreinte des différentes cultures rock.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK