1000 travailleurs du monde du spectacle se font bruyamment remarquer à Rome

A Rome, ils étaient mille à faire rugir des malles avec fracas sur la Place du peuple (Piazza del Popolo) avant d'enfiler un masque sombre pour protester contre les mesures qui paralysent le monde du divertissement et de la culture.

Une manifestation remarquée à découvrir ci-dessous :

En Italie, Rome est la capitale des protestations des travailleurs en crise suite aux mesures liées au Covid. Samedi, la célèbre Piazza del Popolo a été envahie par mille malles symbolisant la contestation du secteur du divertissement, qui, depuis un an, n'a pratiquement jamais connu un semblant de redémarrage avec des conséquences très lourdes sur tous les travailleurs liés à la culture. 

La manifestation, qui a pris le nom de l'association qui donne son nom à l'événement (Bauli in piazza), est montée sur scène dès le début d'après-midi sur la Piazza del Popolo et a rassemblé de nombreux ouvriers, des techniciens, des auteurs en passant par les roadies et les assistants de production.

Vers 16h30, tous les travailleurs du secteur du divertissement présents ont pris position derrière les malles pour faire le maximum de bruit possible afin de, symboliquement, se faire entendre. 

"Le gouvernement ne nous voit pas. Les mesures mises en œuvre par le gouvernement ne sont pas du tout suffisantes pour contrer la crise dramatique que nous traversons, tant en tant que travailleurs que en tant qu'entrepreneurs" ont déclaré les portes paroles du mouvement, rappelant le slogan avec lequel la protestation a commencé:" Un secteur, un avenir ".

De nombreux artistes italiens étaient également venus sur la place en solidarité avec ceux qui travaillent dans les coulisses, de Paola Turci à Andrea Delogu en passant par Fiorella Mannoia, Max Gazzé, Daniele Silvestri, les Negritas.


Parmi les demandes des travailleurs, il y a la création immédiate d'un fonds pour créer une indemnité mensuelle pour tous les travailleurs et travailleuses du spectacle et des événements pour couvrir la période janvier-décembre 2021, pour garantir un seuil minimum de continuité de revenu.

L'événement faisait partie de la campagne internationale lancée par le mouvement britannique "We Make Events"

Dites-nous ce que vous en pensez sur notre page Facebook ou sur Twitter.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK