Alain Bashung, de l’aube à l’aube : regarder les vidéos sur Auvio

tous les sites

Alain Bashung, de l’aube à l’aube

Personnage mystérieux, Alain Bashung entretenait des relations compliquées avec son entourage. Les circonstances de sa naissance et son éducation confiée à ses grands-parents d’adoption expliquent peut-être sa quête d’une famille stable, aussi bien sur le plan professionnel que sur le plan affectif. Est-ce pour cette raison que le succès fut long à venir ? Bashung débute comme chanteur à voix dans les années ‘60, et s'inscrit bien dans l'air du temps avec des chansons éditées en 45 tours. La rencontre avec le parolier Boris Bergman est déterminante : "Il y a une alchimie très particulière entre Bashung et Bergman", explique Gérard Suter. "Bashung se libère, s'ouvre, et se met à chanter des textes beaucoup plus autobiographiques". Ce sera "Roulette Russe" (1980), tiré par "Gaby, Oh! Gaby", qui n'est publié dans un premier temps qu’en 45 tours à la faveur d'une "queue de session", un reste de jours de studio destiné à un autre musicien. Bashung gère mal ce succès. Toute sa carrière ne sera qu'une fuite permanente pour échapper à la prison des formats. Réalisation : Gérard Suter

Chargement ...