CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Après la diffusion en Allemagne des photos de la dépouille de Jürgen Conings, le ministre de la Justice a exprimé sa colère, à ses yeux, c’est une atteinte à son intégrité. Il veut punir la profanation de cadavre dans le cadre de la grande réforme de notre code pénal. Il ajoute dans les éditions de Sudpresse ce matin que prendre et publier ces images est de mauvais goût, moralement inacceptable, qu’il faut songer à la famille. Prendre un cadavre en photo, c’est un problème ?

La ville de Munich a demandé à l’UEFA de pouvoir éclairer le stade des couleurs arc-en-ciel pour le match qui opposera l’Allemagne et la Hongrie ce soir. L’UEFA a refusé, l’organisme ne veut pas de message politique autour de l’Euro. Si cette demande a été faite, c’est pour protester contre la nouvelle loi hongroise qui interdit la « promotion » de l’homosexualité aux mineurs. Face à ce refus, des voix demandent à Munich de ne pas respecter la consigne de l’UEFA, qui a toutefois autorisé le capitaine et le gardien allemands à porter un brassard arc-en-ciel. La ville de Munich doit-elle faire le forcing ?

Un pervers interné après avoir violé trois femmes se plaint de ne pas être soigné dans le centre où il a été placé. C’est dans la Dh de ce matin qu’on découvre le récit d’un homme âgé aujourd’hui de 31 ans qui est interné depuis 9 ans. Il explique avoir forcé un peu le trait à l’époque où son profil a été analysé après 3 viols, parce qu’il préférait être interné qu’aller en prison. Aujourd’hui, il regrette, il dit que s’il avait été en prison, il serait peut-être déjà sorti alors que là où il est, on ne le soigne plus depuis de nombreuses années. Le tribunal d’application des peines a constaté le peu d’évolution à son sujet, il a même été surpris à consulter des sites de rencontres, procédé qu’il avait utilisé pour attirer ses victimes. Peut-on vraiment soigner un violeur ?

Détail