CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Un militant de Greenpeace en ULM s’est crashé au milieu du terrain où la France affrontait l’Allemagne à l’Euro hier soir. Sur la voile du paramoteur, un message appelait à la fin de l’utilisation du pétrole. En arrivant dans l’enceinte de Munich, le pilote n’avait visiblement pas prévu qu’il y aurait des câbles qui permettent d’utiliser une spidercam qui survole le terrain, il s’est pris les pieds dedans faisant perdre le contrôle de l’engin. Le drame a été frôlé lorsqu’il fonçait droit sur la tribune. Le pilote arrive finalement à tourner au dernier moment avant d’aller s’écraser sur la pelouse. L’homme a été arrêté, l’incident a fait deux blessés. Tous les risques sont bons à prendre pour faire passer un message ?

La commune de Seraing a décidé de confisquer chaque jour les téléphones de tous les élèves des écoles primaires communales. Dans La Meuse, on apprend ce matin qu’après plusieurs incidents, dont des professeurs filmés à leur insu ou des tensions avec les parents, la commune a pris la décision de faire consigner les téléphones des élèves à leur arrivée à l’école même si le règlement interdisait déjà leur utilisation. Un téléphone à l’école primaire, c’est nécessaire ?

Le bourgmestre de Ramillies dans le Brabant wallon lance un appel aux bénévoles pour aider les ouvriers communaux à entretenir les cimetières de la commune. Depuis que les produits phytosanitaires ne sont plus autorisés, le travail est long et complexe pour les ouvriers chargés d’entretenir les cimetières. L’un d’eux explique dans la Dh qu’il leur faut une semaine pour entretenir un cimetière, que trois semaines après il faut recommencer tout le travail et qu’il y en a douze au total. Face aux critiques, le bourgmestre a lancé un appel à la population à venir aider les équipes. C’est aux bénévoles d’entretenir les cimetières ?

Détail