CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Un instituteur veut que le CEB soit supprimé cette année. C’est dans une lettre ouverte diffusée sur les réseaux sociaux qu’un instituteur explique pourquoi l’épreuve de fin de cycle primaire doit être supprimée cette année selon lui. La DH reprend ses arguments ce matin, on peut y lire que le CEB priverait les enfants d’un mois complet d’apprentissage supplémentaire, alors que beaucoup d’élèves n’ont pas pu être présents tous les jours à l’école cette année et qu’en plus, cela augmentera le stress des enfants. À la place de cette épreuve qui définit si un élève peut passer en secondaire, il propose de donner plus de pouvoir au conseil de classe en collaboration avec des pédopsychiatres et les centres PMS. Pas de CEB cette année ?
Vendredi, le Comité de concertation a décidé de ne pas décider. Dans la foulée de la communication du Codeco, de nombreuses critiques ont été émises. Alexander De Croo a annoncé un peu après 16h que vu l’évolution de la situation, il était plus sage de ne prendre aucune nouvelle décision pendant une semaine. Les mesures actuelles restent donc celles en application. La réouverture des métiers de contact qui était inscrite dans l’arrêté ministériel est bien maintenue aujourd’hui. À tête reposée, le report des décisions, vous le comprenez ?
Donald Trump s’est exprimé pour la première fois depuis 6 semaines : il ne reconnait toujours pas sa défaite et a évoqué son éventuelle candidature aux prochaines élections. C’est dans le cadre du congrès annuel des républicains que Donald Trump a pris la parole pour la première fois depuis son départ de la Maison Blanche. Il n’a pas annoncé clairement une candidature pour les élections de 2024, mais a annoncé qu’un président républicain fera un retour triomphant à la Maison Blanche et qui sait, qu’il pourrait même décider de battre les démocrates pour la troisième fois. Donald Trump peut-il vraiment revenir ?

Détail